encart%20publicitaire_edited.jpg

A Hienghène la Coupe, au football calédonien le Plaisir !

Mis à jour : 8 nov. 2020


Ce samedi, le football Calédonien s'était donné rendez-vous. Toujours un moment incontournable de la saison, la Finale de la Coupe de Calédonie avait cette fois-ci un parfum encore plus particulier. Opposant deux clubs "provinciaux", par opposition à ceux basés sur Nouméa, cette Finale était l'occasion de rassembler deux Calédonies, celle du Nord et celle des îles ! Les amoureux d'ambiances festives et colorées n'ont pour le moins pas été déçus !




Le Sc Ne Drehu tire très vite, Hienghène ne s'affole pas

Le contexte de ce match aurait pu se résumer par le fameux adage "David contre Goliath". Fort de sa septième Finale d'affilée (!), Hienghène Sport faisait office d'équipe expérimentée, vis-à-vis d'un SC Ne Drehu qui n'arrivait à ce stade de la compétition que pour la première fois. Pour autant, une vague orange s'étant abattue aux abords du Stade Numa Daly, c'est comme un vent de folie qui tendait à s'emparer de ce match. Et cette folie, avec un grand "F", nous allons la vivre très vite ! Pas moins de 8 minutes de jeu, que sur une frappe écrasée de Jordan Wetria, Mone Wamowe, comme un symbole, le capitaine, donne déjà l'avantage aux iliens ! Scénario rêvé, et joie intense pour tous les habitants de Lifou venus en masse pour l'occasion ! (1-0) Début de match très encourageant également pour Cedric Wejieme, jeune, mais talentueux, coach de Ne Drehu, qui avait pour l'occasion décidé de revoir un peu ses plans et de densifier son milieu de terrain. Et Hienghène dans tout ça ? Impressionnant dans leur gestion du match il y a 2 semaines contre Magenta, ces derniers ne s'affolent pas. Et alors qu'on leur avait surtout attribué des qualités athlétiques il y a deux semaines, voici que ces derniers bluffent tout le monde, et se mettent à étaler leur technique balle au pieds, ressortant le cuir très proprement de leurs trente derniers mètres. Risqué sur un tel terrain, mais finalement pas si difficile que ça quand on s'appelle Sansot, Bearune ou consorts. Et si leur jeu de passe ne les assure pas encore de se montrer dangereux sur le but adverse, leur possession de balle leur permet au moins d'étouffer des oranges, qui parviennent de plus en plus difficilement à ressortir proprement de leur camp. Les premières escarmouches des bleus finiront alors par arriver, comme par hasard, sur coup de pieds arrêtés, et ce d'autant plus que l'habituel dernier rempart des oranges, Michel Hne, s'étant blessé dans la semaine, a du laisser sa place dans les buts au moins expérimenté, mais volontaire, Joffrey Hlemu. Pour autant, prévenu du danger que représente ses phases de jeu lorsqu'on affronte les nordistes, les défenseurs de Ne Drehu surveillent, comme "lait sur le feu", la "tour" Cédric Sansot. Malheureusement pour eux, ce sont sur les "deuxièmes ballons" que les bleus vont se montrer dangereux. Tour à tour, Ryan Oue, Nelson Kaï ou encore Miguel Kayara s'essaient, mais ne trouvent pas encore le chemin des filets. Ou du moins s'ils le trouvent (Ryan Oue), une faute est sifflée au préalable ! Laissant peu à peu passer l'orage, les joueurs de Cédric Wejieme pensent alors s'en tirer à bon compte et se diriger tranquillement vers la mi-temps, cet avantage en poche. Mais c'était encore une fois, s'en compter sur l'expérience et l'excellente gestion du match des nordistes. Sur un ultime corner, Miguel Kayara dépose, au premier poteau, le ballon sur la tête du toujours très déterminé Willy Yentao. Ce dernier ne se fait pas prier et ramène, d'un coup de tête, les siens à hauteur au tableau d'affichage! (1-1) Cruel pour les iliens, mais bel et bien mérité pour les Nordistes, tant leur emprise sur la première mi-temps aura été évidente.


Miguel Kayara (au premier plan) aura fait office de "guide" lors de cette Coupe de Calédonie !


Le match s'équilibre, avant un dernier quart d'heure de folie !

A la mi-temps, malgré l'esprit de fête ambiante, ce sont des visages en peu inquiets que l'on aperçoit dans le camp des oranges. Leurs protégés, bien qu'étant devant au score la majeure partie de la première mi-temps, on clairement eu du mal à poser leur jeu, et cette égalisation juste avant le retour aux vestiaires, n'est en rien là pour les rassurer ! Néanmoins, le deuxième acte, repart avec des bases sensiblement différentes. Hienghène n'ayant rien changé à sa tactique, c'est Ne Drehu qui se réveille quelque peu. Sur un ballon aérien repoussé par Rocky Nyikeine, Jordan Wetria puis Mayrone Xalite tentent, tour à tour, leur chance, mais la défense des bleus fait front et repousse tant bien que mal les tentatives des iliens. Et, cette première escarmouche ne sera pas qu'un mirage pour les oranges. Plus précis techniquement, les joueurs de Cédric Wejieme subissent un peu moins la domination des nordistes. Ils se permettent même quelques nouvelles petites banderilles, à l'image de Mone Wamowe, qui s'échappe seul dans le dos de la défense, mais qui, gêné par le retour des défenseurs, n'arrive pas à conclure. Du côté des nordistes, les actions se font moins nombreuses. Probablement gênés par les très nombreuses absences aux avant-postes, ils ne parviennent pas réellement à faire de différences dans les trente derniers mètres adverses. Le match s'équilibre donc peu à peu, et ce sont surtout des "espaces" qui apparaissent ! Au plus grand bonheur de Jordan Wetria, dont la pointe de vitesse reste une arme redoutable dans ce genre de situation. Et, c'est d'ailleurs sur une de ses échappées que les oranges vont se créer la première "balle de match". Après un relais avec Mone Wamowe, Mayrone Xalite se retrouve idéalement positionné dans la surface, mais, au grand dam des supporters de Drehu, ne parvient à conclure ! Le match devient alors de plus en plus vivant, et l'atmosphère de plus en plus irrespirable ! On joue le dernier quart d'heure, les deux équipes paraissent dès lors vouloir délaisser leur rigueur défensive pour se lancer dans un jeu plus d'instinct. Comme si tout d'un coup, les deux camps avaient enfin décidé d'en découdre. A ce petit jeu là, chaque équipe aura ses frayeurs et ses balles de match, Cedric Sansot voit sa tête capté par Joffrey Hlemu, alors que l'entrant Gregory Wazizi laisse lui échapper la balle du 2-1 face à Rocky Nyikeine. La plus belle situation reviendra finalement à un autre entrant, Yvanoe Bamy. A quelques minutes du terme, esseulé dans la surface, ce dernier manque de peu son lob, alors que le but vainqueur lui paraissait promis. Quel coup de poignard cela aurait été ! Pour autant, ce ne sont pas les très nombreux spectateurs qui s'en plaindront, Mr Lacour sifflant la fin dès 90 minutes, ce sont 30 minutes de bonheur supplémentaires qui sont offerts à tous les amoureux du ballon rond présent dans le stade !


Les amoureux du football Calédonien seront sûrement eux heureux de savoir Brice Dahite de retour sur les terrains !


Hienghène, comme une évidence

30 minutes supplémentaires, que Félix Tagawa, coach de Hienghène, parait avoir lu mieux que tout le monde. En effet, c'est une toute autre formation des bleus qui débute ces prolongations, une formation en mode "Coupe du Monde des Clubs" certains diront. Il faut dire qu'avec les entrées successives de Joseph Athale, Brice Dahite, Yvanoe Bamy et bien entendu Bertrand Kaï, s'est un tout autre visage que présente le tenant du titre ! Et, sans grand suspens, cela va très vite payer. Suite à plusieurs duels remportés au milieu de terrain, le toujours très constant (et costaud!), Cedric Sansot décale Yvannoe Bamy, qui cette fois-ci ne tremble pas. D'une frappe croisée très précise, il donne l'avantage aux Nordistes pour la première fois du match! (1-2) . Et, cruel pour les oranges, ce dernier ne va pas s'arrêter là. Quelques minutes plus tard, sur un long coup-franc de Joseph Athale, Cedric Sansot s'impose, sans grand hasard, dans les airs pour remettre le ballon dans les six mètres adverses. Yvanoe Bamy, buteur providentiel du jour, a bien suivi et n'a plus qu'à conclure pour rapprocher un peu plus les siens du trophée tant convoité ! (1-3) La messe paraît être dite. Les oranges de Ne Drehu tenteront bien de lancer leurs dernières forces dans la bataille, mais ce sont au contraire les nordistes qui auraient pu alourdir un peu plus le score. Ni Miguel Kayara, ni Willy Yentao, ni Bertrand Kaï ne parviendront, pour autant, à tromper une dernière fois la vigilance de Hlemu. Sans importance néanmoins pour eux, l'arbitre délivrant les supporters bleus, la Coupe remontera bien, cette année encore, dans le Nord ! Pour le Sc Ne Drehu, il n'y aura pas forcément de regrets à avoir. Après une première mi-temps compliquée, ils se sont bien repris en deuxième et auraient même pu reprendre l'avantage aux scores. Ça restera en tout cas, une très bonne expérience pour ce club, qui ne cesse de gravir les échelons depuis son retour parmi l'élite calédonien !


Cette victoire est avant tout celle d'un homme, Felix Tagawa, qui ne cesse de réinventer son équipe, avec succès.



L'œil de la Rédaction :

"La physionomie de ce match ressemble à si méprendre à celle de la demi-finale contre L'AS Magenta. Beaucoup se demandaient comment Hienghène allait faire sans ses cadres offensifs habituels. Félix Tagawa leur a donné une réponse. Il a su se réinventer, en proposant une équipe solide en première mi-temps, avant de faire rentrer la "foudre" en deuxième. Il sera, dès lors, très intéressant de voir comment les équipes adverses vont s'adapter à ce nouveau choix tactique des nordistes, pour trouver la solution à cette équation imposée par le coach des bleus et blancs. A noter, qu'aujourd'hui, en plus de bien défendre en première mi-temps, Hienghène a également été impressionnant techniquement, notamment dans les ressorties de balle, et alors que le terrain ne s'y prêtait pas forcément. Encore un élément qui nous laisse à penser que Hienghène a encore bien plus d'une corde à son arc !"




LA FEUILLE DE MATCH

Coupe de Calédonie - Finale

Samedi 31 octobre 2020, 15h

Terrain en herbe - Stade Numa Daly, Nouméa


SC NE DREHU - HIENGHENE SPORT : 1-3 après prolongations (MT : 1-1)

Arbitres : Mr Lacour M., assisté de Mr Sinyeue M. et de Mr Brial B.

Buts : Wamowe M. (7ème) pour Ne Drehu ; Yentao W. (45ème), Bamy Y. ( 93ème et 97ème) pour Hienghène.


SC NE DREHU : Hlemu Jof - Hlemu Jos, Sio A, Hace E, Ukajo H, Luepak A, Hnautra Y, Xalite N, Wetria J, Xalite M, Wamowe M (cap).

Remplaçants : Mandaoue S, Wazizi G, Wazizi W, Cerowe J.

Entraineur : Cédric Wejieme


HIENGHENE SPORT : Nyikeine R - Yentao W, Bearune E, Dinet J, Hyamen B, Oue R, Sansot C, Gony G, Kaï N, Kayara M (cap), Wakanumune G.

Remplaçants : Kaï B, Bamy Y, Athale J, Dahite B, Yewene Y.

Entraineur : Felix Tagawa



C'est une très belle aventure qui se finit là pour le SC Ne Drehu. Nul doute qu'après y avoir goûté, ils auront envie d'y revenir !




99 vues