encart%20publicitaire_edited.jpg
  • bastinho31

AS Mont-Dore – Olympique, jusqu’au dernier souffle !

Mis à jour : avr. 1


Ce dimanche, se tenait, au Stade du Parc de Koutio, le dernier Quart de finale de la Coupe de Calédonie. La veille, les premières rencontres avaient vu les qualifications des principaux favoris encore en lice, l’AS Magenta, Hienghène Sport et le SC Ne Drehu. Mais cette rencontre, au vu du nombre impressionnant de spectateurs (et des bouchons occasionnés au coup de sifflet final !), avait un tout autre parfum. Le parfum du défi, de l’intriguant. L’Olympique de Nouméa, pensionnaire de PH Sud et véritable épouvantail de cette Coupe de Calédonie, tombeur sans appel d’une première formation de la Mobil Super Ligue au tour précédent ( victoire 4-1 contre la JS Baco), allait-il continuer à remettre en cause la hiérarchie établie ? Nombreux étaient donc venus assister à un potentiel nouvel exploit. Mais, l’AS Mont-Dore et ses supporters, eux, ne l’entendaient bien évidemment pas de cette oreille !



Titouan Richard prend la Voie Express

C’est par un temps plus menaçant que la veille, et sur un terrain un peu difficile pour le jeu léché habituellement déployé par ces deux formations, que la rencontre débute. Les schémas tactiques des deux équipes sont copie-conforme, avec un positionnement en 4-5-1 de chaque côté. Le jeu au sol un peu compliqué, c’est par de longs ballons sur les ailes que les Mondoriens s’adaptent très rapidement. Et à raison, les ultra-soniques Jihovanny Lolohea et Titouan Richard, chacun disposés sur une aile de l’attaque rouge et noir, ne cessent de faire des misères à l’arrière-garde nouméenne ! Il ne faudra pas attendre longtemps pour que ça s’avère payant. On approche la 20ème minute de jeu, quand suite à un raid solitaire, Titouan Richard est séché dans la surface de réparation. Un pénalty que le buteur maison, Ludwig Zeoula ne se fait pas prier pour transformer. (1-0) Même si peu en doutait, et malgré ses récentes contre-performances en championnat, l’AS Mont-Dore n’était donc pas venue en victime expiatoire ! Un peu chahuté dans ce début de match donc, l’Olympique tente de réagir, mais la tête de Mirtchev sur corner ou le coup-franc de Foubert, à défaut de donner quelques sueurs froides à l’adversaire, ne font pas mouche. L’AS Mont-Dore reste lui également très dangereux, principalement par l’intenable Titouan Richard, qui en contre est à deux doigts de faire déjà le break ! Le match est très vivant, les joueurs de l’Olympique, poussés par leurs supporters, tentent de monopoliser quelque peu le ballon. On va alors assister au premier, et dramatique, tournant de ce match. Sur un duel à la tête, Vincent Mirtchev, atout majeur de l’Olympique depuis le début de la saison avec pas moins de 7 buts et tout autant de passes décisives (!) retombe mal, se tord le genou et est contraint de laisser sa place. L’équipe de l’Olympique étant avant tout une bande de copains, il est remplacé sur le champ par Cédric Coatena, mais nul doute que cette blessure est une grosse perte pour les bleus et blancs. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, scène un peu plus cocasse, mais non moins embêtante, quelques instants plus tard, c’est l’arbitre assistant de Mr Wright qui se blesse au mollet ! Heureusement, il est remplacé aussitôt par Eric Pougin, autre arbitre officiel, par chance venu voir le match en voisin ! C'est sur cette série de blessures que se finira ce premier acte, l’AS Mont-Dore ayant donc pris l’avantage au tableau d’affichage, et probablement un certain ascendant psychologique sur son adversaire, suite à la sortie de leur attaquant phare. Nul doute néanmoins que l’Olympique ne baissera pas les armes aussi facilement, et voudra vendre chèrement sa peau en deuxième période.



Jules Omeï, auteur d'une excellente première mi-temps, aura du batailler pour se défaire des Olympiens ! (crédit photo : Daniel Corbel)



Mont-Dore se crispe, l’Olympique y croit !

On pouvait s’y attendre, Kevin Menielle, en fin tacticien, n'attendait pas plus longtemps pour essayer de trouver une solution aux maux de ses joueurs, et faisait rentré deux nouveaux joueurs à la pause, en partie pour tenter de contrecarrer la "menace" Titouan Richard. Néanmoins, ça ne portera pas ses fruits tout de suite, puisque c’est ce dernier qui est le premier à se mettre en évidence dans ce deuxième acte, d’abord par une reprise de volée non cadrée, puis par un centre pour Zeoula, qui n’arrive à conclure. L’Olympique, pas décidé à baisser pavillon aussi facilement, réagit, lui, par l’intermédiaire de Vincent Foubert, qui devance de la tête le gardien adverse. Malheureusement pour lui et les siens, bien concentré, Jean-Louis Teamboueon a suivi et rattrape le coup sur la ligne ! On se dit alors que l’Olympique est enfin lancé, ce n'est pas faute d’y croire, mais ils vont subir un nouveau fait de jeu. Sur un corner très travaillé de Cédric Decoire, probablement un peu aidé par le vent, le ballon finit sa course dans la lucarne opposée d’un Yannick Alomapey, bien dépité sur le coup. (2-0) Ca fait beaucoup pour les bleus et blancs nouméens,.... mais ils ne lâcheront jamais, et à raison ! Quelques instants plus tard, alors que Kevin Menielle vient d’ordonner à sa défense de passer à 3, c’est dans la surface des rouges et noirs que va se jouer un nouveau coup du sort ! Sur un centre un peu anodin, le terrain aidant, le ballon vient rebondir sur la main d’un défenseur Mondorien, pénalty ! Poussé par le public nouméen venu en nombre, Nicolas Foubert, promu capitaine, prend ses responsabilités et transforme la sentence. (2-1) Le match est relancé ! Et c’est peut-être cette montée d’adrénaline supplémentaire qui crisper quelque peu les joueurs Mondoriens. Sentant légèrement le vent tourner, se remémorant probablement les mauvais souvenirs des récentes contre-performances, ces derniers se tendent et Cedric Decoire finit, de manière totalement inattendue, par tacler par derrière un défenseur olympien. Mr Wright n’a d’autre solution que de sortir le carton rouge, à un des joueurs les plus expérimentés pourtant du groupe Mondorien. Stéphane Drahusac peut se tirer les cheveux, il n’y avait pas mieux pour relancer encore un peu plus le suspense et redonner toujours plus de voix au public acquis à la cause des bleus et blancs ! Mais, contre toutes attentes, les olympiens, bien contenus par le bloc rouge et noirs et (surtout) pas aidés par un terrain difficile, n’arriveront finalement jamais à vraiment faire le siège des buts de Thomas Schmidt. Au contraire même, c’est Titouan Richard, qui comme pour mieux signer sa sortie, s’illustrera une dernière fois d’une superbe reprise de volée sur l’équerre d’un Alomapey, bien comptant de voir le ballon lui revenir dessus. Les joueurs de Kevin Menielle, toujours autant poussés par leur chaleureux public, tenteront bien de lancer leurs dernières forces dans la bataille. Mais Camille Guyonnet, sur une des ultimes actions des bleus et blancs, ne parvenait à cadrer sa reprise de volée, le gardien adverse ayant pourtant déserté son but ! Mr Wright libérait ainsi les Mondoriens, qui après avoir bien maitrisé la partie se seront compliqués la tâche en fin de match. « Peu importe » diront-ils probablement, ils sont en demie, et c’est bien là le plus important ! Pour les Olympiens, l’aventure s’arrête ici. Ils peuvent bien évidemment être très fiers de leur parcours. Et, nul doute que s’ils réalisent à nouveau de telles performances, on réentendra très rapidement parler d’eux !




Réactions :


Kevin Menielle (entraineur de l'Olympique) : "Continuer à emmagasiner de l'expérience !"

"Un parcours qui s'arrête ici face à une équipe bien plus habituée que nous à ce niveau. Il est dommage d'avoir joué sur un terrain peu digne d'un Quart de finale, où nous avons perdu 2 joueurs sur blessures en première mi-temps. Il a fallu s'adapter à la pause pour garder un équilibre. Félicitations dans tous les cas au Mont-Dore, qui aura su frapper les premiers. Pour ce qui est de la suite de la saison, il faut continuer à emmagasiner de l'expérience pour atteindre les sommets en championnat. Notre objectif est d'être dans les places d'honneur, et de faire mieux que notre 4ème place de la saison passée. Après, il faudra prendre les match comme ils viennent et on verra plus tard si on a du bonus !"


Ludwig Zeoula (attaquant et buteur de l'AS Mont-Dore) : "On a bien respecté les consignes de l'entraineur"

"On est tombé contre une belle équipe de l'Olympique, qui est quand même bien classée en PH. On est content de la victoire ça nous redonne confiance, vis-à-vis de notre défaite du week-end dernier. Je pense qu'on a bien respecté les consignes de l'entraineur. Seul ombre au tableau, l'expulsion de Cédric, qui est un joueur très important pour nous ! Pour la suite, on va bien se concentrer sur le prochain match qui est la demie finale ! Mais on n'oublie bien sûre pas le championnat, où on reste avant-dernier et où on aimerait prendre des points avant la trêve ! Sinon bien content de te revoir Bastien (reporter de FootNC), avec qui j'ai joué en métropole. De Toulouse à Nouméa, c'est cool !"



Le duo Titouan Richard - Ludwig Zeoula peut mettre les pantoufles, le travail est fait, ils sont en demies !



LA FEUILLE DE MATCH

Coupe de Calédonie - Quart de Finale

Dimanche 27 septembre 2020, 14h

Terrain en herbe - Stade Parc de Koutio


AS MONT-DORE - OLYMPIQUE : 2-1 (MT : 1-0)

Arbitre : Mr Wright

Buts : Zeoula L. (20em), Decoire C. (60em) pour Mont-Dore ; Foubert N. (65em) pour Olympique


AS MONT-DORE : Schmidt T - Lolohea J, Wamytan J, Guibé V, Teamboueon JL, Tamaï A, Omeï J, Vakie D (cap), Richard T, Decoire C, Zeoula L.

Remplaçants : Tchacko J, Ayawa JP, Wayaridri G, Malakaï Y, Neponron A.

Entraineur : Stéphane Drahusak


OLYMPIQUE : Alomapey Y - Escuit D, Latoupie J, Sio C, Wajoka C, Delorme B (cap), Foubert N, Pereira A, Mirtchev V, Komon E, Devillers N.

Remplaçants : Guyonnet C, Bezard P, Coatena C, Le Clers S, Bougier A.

Entraineur : Kevin Menielle




N.B: FOOTNC s'excuse si certains noms ont pu être écorchés, pas toujours évident de lire les feuilles de match !



Au Stade de Koutio, l'entrée sur la pelouse est déjà un premier défi. Il faut choisir "au-dessus" ou "en-dessous" de la barrière !






















Vincent Mirtchev, "grand" malheureux du premier acte. L'équipe Foot NC lui souhaite bon rétablissement !


















Une pensée également à Roger (à qui on ne citera pas le nom par peur de l'écorcher), sorti sur blessure également avant la mi-temps, et à qui on souhaite aussi, bien évidemmen, un bon rétablissement !


Titouan Richard aura été supersonique durant ce match ! (crédit photo : Daniel Corbel)


373 vues