encart%20publicitaire_edited.jpg

Interview Exclusive FOOTNC : "LEO LOPEZ, nouveau coach de TIGA SPORT, qui es tu ?" - PARTIE 1


Absente pour cause de problème technique la semaine dernière, l'"Interview FOOTNC du vendredi" fait son retour, et de quelle manière !! FOOTNC vous propose cette semaine une présentation en 2 parties de Léonardo Lopez dit "Léo", le nouveau coach de Tiga Sport. De son parcours footballistique d'ancien professionnel de football champion de France, à ses premiers contacts avec Tiga Sport, en pensant par les objectifs fixés par les dirigeants de l'équipe de Tokanod cette année, ce dernier nous dira tout dans une interview exceptionnelle signée FOOTNC !


 

Salut Leo, tout d'abord merci de te montrer disponible pour FOOTNC. Pour bien commencer, peux tu te présenter un petit peu ?

Bien évidemment. Merci à FOOTNC de me proposer cette interview, tout d'abord. Bonjour à tous, ensuite. Pour ma part, je suis né à Bordeaux, le 15 décembre 1980. J'ai donc 41 ans. Lorsque je suis né, mes parents, qui sont Chiliens, venaient tout juste d'être accueillis sur Bordeaux après avoir fuit la dictature au Chili. Je viens donc d'arriver de Métropole. Là-bas, pour ce qui concerne le football, j’étais co-entraineur de l’équipe première du Stade Bordelais, depuis deux saisons. Nous évoluions en Nationale 3, et après une année réussi, nous étions en passe de finir champion et de valider notre montée en Nationale 2 (ancienne CFA). En parallèle du football, j'étais Educateur Spécialisé, dans un établissement médico-social, le Dispositif ITEP* « Plein Air » sur le bassin d’Arcachon.


*Dispositif ITEP : Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique, accueille des enfants, adolescents ou jeunes adultes qui présentent des difficultés psychologiques dont l'expression, notamment l'intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l'accès aux apprentissages.


Avant d'évoqué ton parcours d'entraineur, quel a été ton parcours de joueur tout d'abord ?

Mon parcours de joueur a commencé il y a bien longtemps ! J ’ai pris ma première licence à 12ans au S.A.Mérignac, proche de Bordeaux. A l'époque je voulais être numéro 10, comme mon idole Diego Maradona. Mais très rapidement, on m’a très fortement incité à aller dans les buts et à de devenir Gardien de But. Finalement, à ce poste, j'’ai eu la chance d'être repéré par les Girondins de Bordeaux et d'intégrer leur centre de Formation. J'ai fait toutes les catégories d'âge aux Girondins de Bordeaux, en étant notamment entrainé par Marius Trésor en U15. Ca rappellera quelque chose au plus ancien ! (rire) On avait une super génération en U17, avec notamment Pascal Feindouno, qui offrira la saison suivante le titre de Champion de France de Ligue 1 en marquant le but vainqueur contre le PSG au Parc des Princes ! Pour ma part, j’ai intégré le groupe professionnel des Girondins de Bordeaux en tant que stagiaire professionnel. J'étais troisième gardien pendant deux saisons. La première année on est d'ailleurs Champion de France de Ligue1, avec la participation à la Ligue des Champions l’année suivante. A l'époque je m'entrainais quotidiennement avec Pauleta, Dugarry, Benarbia, Micoud, Wiltord…c’était une des très belle époque les Girondins de Bordeaux ! Finalement, je n'ai malgré tout pas réussi à signer de contrat professionnel là-bas, alors je suis parti dans le club de l'AS Beauvais Oise, en Ligue 2. C'est situé une heure au-dessus de Paris. Là-bas, j'ai signé mon premier contrat professionnel. Malgré mon rôle de deuxième gardien, j'ai pu vivre de belles émotions. Mon premier match en tant que titulaire, je le fais à Saint-Etienne, dans le chaudron ! Finalement, ayant probablement envie de plus jouer, je suis parti rejoindre le coach qui m'avait formé à Bordeaux, Jean-Louis Garcia, qui venait de prendre en charge le Sporting Club Toulon Var (dans le Sud !). On évoluait en CFA puis en Nationale là-bas. J'y suis resté 7 ans. J’y ai vécu mes plus belles années de footballeur avec des supporters incroyables. Mes enfants y sont nés. Toulon garde donc une place privilégié dans mon coeur.


Tu as donc eu un parcours en tant que footballeur professionnel puis amateur bien rempli. Tu décides ensuite de te lancer dans le coaching. Quels diplômes as tu aujourd'hui ? Effectivement, j'ai arrêté ma carrière de joueur assez tôt, à 28 ans. Et j'ai très rapidement eu envie de passer mes diplômes d’éducateur, que j'avais d'ailleurs commencé à passer avant même d'arrêter de jouer, pour anticiper un minimum. J’ai obtenu mon BEES* 1, le BEES 2, que j'ai transformé en BEF** en 2019.


*BEES : Brevet d'Etat d'Educateur Sportif

** BEF : Brevet d'Entraineur de Football



Tu prends donc un peu à la surprise générale les commandes de Tiga Sport. Comment se sont faits les premiers contacts avec les dirigeants de Tiga Sport ? Comment s'est prise la décision, qui n'est pas banale tout de même de venir en NC ?

Tout est parti d’une discussion d’après match, en février 2022, dans le couloir du stade de Cognac avec Thierry Sardo, qui me parle de son expérience en Nouvelle Calédonie. Il me demande alors si cela pouvait m’intéresser, et j’ai répondu oui en étant convaincu qu’il n’y aurait jamais de suites. Sauf que Thierry me rappelle plus d’un mois après en m’informant que son ancien Président de Tiga Sport, Pascal Dokunengo, était à la recherche d’un nouvel entraîneur venant de métropole et qu’il lui avait présenté mon profil ! Le Président est rentré rapidement en contact avec moi, et j’ai du prendre une décision en deux jours. J’ai alors commencé à me renseigner, en visionnant notamment tous les matchs de Super Ligue accessibles sur internet. Le discours du Président Dokunengo et les conseils de Thierry m’ont finalement convaincu d’accepter ce challenge. Cela a été très dur à prendre comme décision, car il a fallu dire aurevoir du jour au lendemain aux jeunes que j’accompagnais en tant qu’Educateur Spécialisé, à mes collègues, aux joueurs, au staff du Stade Bordelais, aux dirigeants, aux bénévoles du Stade Bordelais.. Et enfin, dire au revoir à ma famille, notamment mes parents et ma Mama qui venait tout juste de rentrer du Chili et de fêter ses 60 ans !


Léo Lopez et le Président Dokunengo à son arrivée en Calédonie (Crédit : William Lecren / Nc la 1ere)


Dans la PARTIE 2 de l'Interview : Retrouvez comment se décrirait Léo en tant que coach, ses premières impressions sur le football calédonien, et les objectifs que lui ont fixé ses dirigeants de Tiga Sport

 






554 vues