encart%20publicitaire_edited.jpg

Interview Exclusive FOOTNC : "LEO LOPEZ, nouveau coach de TIGA SPORT, qui es tu ?" - PARTIE 2

Dernière mise à jour : il y a 24 heures

Après être revenu sur ses origines, sa carrière de footballeur professionnelle et ses premiers contacts avec les dirigeants de Tiga Sport, Léo Lopez, le nouveau coach de Tiga Sport, va évoquer avec nous dans cette deuxième partie d'interview ses premiers pas en Calédonie et dans le football cagou, son ressenti après 3 journées de Super Ligue, et enfin les objectifs qui lui ont été fixés par les dirigeants de son nouveau club. Une deuxième partie d'interview tout aussi passionnante donc, signée FOOTNC.


 

Léo, tu nous expliquais en première partie comment les dirigeants de Tiga Sport étaient rentrés en contact avec toi. Tu arrives à Tiga Sport en tant qu'entraineur de l'équipe première. Vas tu y occuper d'autres postes ?

Oui, effectivement, je vais également m’investir auprès de l’école de football tous les mercredis après-midi.


Tu es donc en Calédonie depuis près d'un mois maintenant, quelles sont tes premières impressions ?

J’ai été incroyablement bien accueillis par l'ensemble de la famille de Tiga Sport. Je suis impressionné par la gentillesse et la bienveillance des Calédoniens, le respect des ainés et des anciens, l’importance de la coutume. Toutes ces valeurs qui ont malheureusement un peu disparues en métropole.


Léo, à son arrivée en Calédonie, en compagnie du Président de Tiga Sport, Pascal Dokunengo (crédit : William Lecren/NC1ère)


Tu as rapidement été mis dans le bain du football calédonien, avec un championnat qui a débuté rapidement après ton arrivée. Quelles ont été tes premières impressions vis-à-vis du football que tu connaissais en métropole ?

Je découvre petit à petit, mais à première vue c’est un football assez athlétique, notamment dans les impacts physiques. Mais, ce serait réducteur de ne le résumer qu'à cette caractéristique. Il y a dans chaque équipe beaucoup de joueurs très techniques et très rapides. De manière plus collectif, il y a des formations qui usent d'un jeu plutôt direct, alors que d’autres essayent d'être plus dans la construction du jeu, en passant par le sol.


On vient de jouer la 3eme journée de Super Ligue. Quel premier bilan dresse tu de tes premières semaines au club et des résultats de l'équipe ?

On ne peut être que satisfait de cette entame de championnat, au moins du point de vue comptable. Tout le mérite en revient au groupe et au Staff, Daniel, Yéyé et Willy, qui ont repris les entrainements depuis la mi janvier. On va devoir continuer à travailler. Si jamais j'avais des axes de travail, je dirais qu'il faut qu'on continue à s'améliorer collectivement, tactiquement, afin que l’on parle tous le même football progressivement. Le foot moderne se débloque souvent sur coup de pied arrêté. Il faudra donc qu'on travaille notre stratégie sur ces phases de jeu, tout comme notre efficacité devant le but d'ailleurs. Il faut qu'on soit "tueur". Enfin, c'est assez large, mais si on veut avoir de l'ambition, il faudra savoir gérer nos temps forts et nos temps faibles. On est qu'au tout début de l'année, on a donc le temps de travailler et de progresser.


Léo Lopez et l'équipe de Tiga Sport lors de la 2ème Journée de Super Ligue


À l'image d'un Diego Simone ou d'un Pep Guardiola, chaque entraîneur a un peu une philosophie de jeu. Comment décrirais tu la tienne ?

L’entraineur qui m’a donné très rapidement l'envie de devenir entraîneur à mon tour, c'est mon coach de Toulon, Jean-Louis Garcia. J’étais fasciné par son exigence, sa rigueur tactique et sa façon de nous transmettre sa passion, sa rage de vaincre. Je pense qu'aujourd'hui, ces "valeurs" sont devenus un peu des "inconditionnelles" dans mon management. Après, j'aime avoir un jeu tourné vers l'avant et avoir l'ambition de chercher à toujours marquer un but de plus que l'adversaire. Je pense qu'on peut donc dire que j'ai une philosophie de jeu assez "offensive". Enfin, en terme de schéma tactique, il faut savoir s'adapter aux qualités du groupe et aux aléas au temps "t", mais dans l'idéal j'affectionne les schémas tactiques avec 3 défenseurs axiaux.


Enfin, depuis son titre de Champion de Calédonie, il s'est passé beaucoup de chose à Tiga Sport. Quels objectifs ont été fixés pour cette année ?

Le Président Pascal Dokunengo et l’ensemble du bureau ont fixé des objectifs assez élevés, que l’on va essayer de relever tous ensemble. Premièrement, gagner la Coupe de Nouvelle-Calédonie, ce qui serait la première fois dans l’histoire du club. Avec également, en ligne de mire la possibilité de participer à un 7ème Tour de Coupe de France. Au niveau du championnat, l'objectif n'est autre que de gagner la Super Ligue 2022, et de pouvoir participer à la «O League» la saison prochaine. Des objectifs qui sont donc élevés, et qui passeront indéniablement par le travail.

Quelques photos souvenirs de Léo, à Bordeaux en jeunes (en haut), avec comme coach Marius Tresor. Et dans le Stade des Celtics Glasgow en Coupe d'Europe (en bas), avec Pascal Feindouno


Lien vers PARTIE 1 Interview : https://www.foot-nc.com/post/interview-exclusive-footnc-leo-lopez-nouveau-coach-de-tiga-sport-qui-es-tu-partie-1-1?fbclid=IwAR18ZYmmFB1NtAbwA4nf9qlLBaYI6THHcf0mJvklcpel8ubQ3I_p0ljCPP8







355 vues