encart%20publicitaire_edited.jpg

L'interview FOOTNC du vendredi : Bryan AUSU, "sur les traces de son père" ! (CFA 2 - Métropole)


Durant le confinement, FOOTNC continue de vous livrer tous les vendredi une interview "exclusive" d'un des acteurs du football calédonien. Après Joseph Athale la semaine dernière, place à un des grands espoirs du football calédonien, Bryan Ausu, actuellement joueur de l'Olympique d'Ales (Nationale 3).


Nous sommes en avril 1978, après avoir éliminé tour à tour, le Sporting Lisbonne, les anglais de Newcastle, le Torino, Carl Zeiss Iena, les Grasshoppers Zurich, le SC Bastia affronte le PSV Eindhoven en Finale de la Coupe de l'UEFA. Dans ses rangs, un ailier droit décrit comme "insaisissable" fait le bonheur des supporters corses, Pierre Ausu. Près de 40 ans après, c'est un autre Ausu qui débarque sur l'ile de beauté, Bryan Ausu, le fils. Formé au FC Gaitcha et s'étant déjà fait remarquer en Super Ligue alors qu'il n'a pas encore 20 ans, l'espoir du football calédonien arrive en Corse avec la volonté de marcher sur les traces de son père. 5 ans après, FOOTNC l'a retrouvé, l'occasion d'évoquer avec lui son arrivée et son parcours dans le football métropolitain.



Bryan, tu es parti tôt en métropole. Certains ne te connaissent pas. Peux tu te présenter ?

Bien sûre. Je suis originaire de Lifou, plus précisément de la tribu de Drueulu. J'ai débuté le football dans le club du FC Gaitcha. Puis j'ai eu la chance de pouvoir profiter du centre de pré-formation mis en place par Jacques Zimako, en association avec le club de l'AS Grand Nord. Fini cette bonne expérience, je suis revenu joué au FC Gaitcha, avec lequel j'ai eu la chance de découvrir la Super Ligue aux côtés de joueurs comme Pierre Wajoka, Patrick Drawilo ou encore Emile Bearune. J'ai effectué deux saisons en Super Ligue, puis je suis parti en métropole. Durant ces années, j'ai également eu la chance de faire partie des Sélections de jeunes de Nouvelle-Calédonie, en U17 et U20, avec notamment un tournoi des régions joué en métropole avec la Sélection U17.


Bryan, en Sélection de Jeunes, (2ème accroupis à droite)


En 2017, tu pars donc en métropole avec l'espoir de réussir dans le football comme l'avait fait ton père. Comment ça se passe quand tu arrives ? Comment fais tu pour trouver un club?

Quand je suis arrivé en métropole, j'avais déjà un essai avec le club de Marseille Consolat de prévu. Ils jouaient en Nationale, soit le 3ème niveau français. L'essai ne s'est pas forcément mal passé, mais arrivant en cours de saison ça m'a pénalisé et je n'ai pas pu signer chez eux. Mon père a alors contacté Jacques Zimako, qui a pu me négocier un essai dans le club de l'île Rousse, en Corse. Là ca s'est très bien passé et j'ai signé chez eux. Ils évoluaient en CFA2 qui est aujourd'hui la Nationale 3. J'ai fait deux saisons bien remplies chez eux, en étant quasiment tout le temps titulaire. A la fin de ces deux saisons, j'ai souhaité revenir sur le continent et j'ai signé à l'Olympique d'Alès, qui joue également en Nationale 3. Malheureusement, le COVID est venu s'en mêler et nous avons fait quasiment 2 ans sans football. Nous reprenons que maintenant, et pour le moment je fais parti du groupe de l'équipe Réserve, qui évolue en Régionale 2.


Lien vers la description de Pierre Ausu par le SC Bastia : https://www.forzabastia.com/Bastia78/joueurs/aussu_1.htm


Quand tu es arrivé à à peine 20 ans, et avec le statut d'espoir du football calédonien, qu'est-ce qui t'a frappé le plus dans le football métropolitain ?

C'est certain que je ne m'attendais pas à un tel niveau. Tous les joueurs sont extrêmement physiques et sont très rigoureux tactiquement. D'ailleurs, si tu ne l'es pas, tu ne joues pas. J'avais de mon côté ma vitesse et ma technique, mais j'ai dû vite apprendre que "le ballon va plus vite qu'un joueur". Je pense qu'au final, je me suis bien adapté, mais c'est certain que si j'avais un conseil à donner aux jeunes joueurs calédoniens, c'est qu'il faut essayer de "comprendre" le football. Le football ce n'est pas que courir avec un ballon. Et autre chose aussi, il faut savoir faire preuve de détermination et de courage. C'est peut-être moins le cas en Calédonie, mais en métropole, il y a une grosse concurrence à chaque poste. Si jamais tu laisses tomber au premier échec, t'arrêtes ta saison au bout de 3 matchs.


Bryan a découvert la dimension athlétique du football métropolitain


Enfin, en Corse, tu as été le dernier d'une longue lignée de joueurs kanaks venus jouer sur cette île. As tu ressenti un accueil particulier du fait des tes origines ?

Oui, ils nous connaissent ! Ils n'ont pas oublié les nombreux joueurs kanaks passés par le SC Bastia. Même Christian Karembeu est passé par la Corse. La plupart des corses connaissent la Nouvelle-Calédonie, ce qui n'est pas le cas de tout le monde en métropole. C'est sûre que ça a facilité mon intégration.



Bryan AUSU

né le 25/11/1997

Originaire : Drueulu (Lifou)

Poste : Attaquant

Clubs : FC Gaitcha, AS Grand Nord, FC Gaitcha, Ile Rousse (devenu FC Balagne - Nationale 3), Olympique d'Ales (Nationale 3 - Régionale 2)

Sélection Calédonienne U17 et U20


Bryan, à l'Ile Rousse / FC Balagne (Nationale 3)






1,367 vues