encart%20publicitaire_edited.jpg

L'Interview FOOTNC du vendredi : Jules WAKANUMUNE, l'entraineur qui monte en Calédonie (Mouli Sport)


Comme tous les vendredis, retrouvez sur FOOTNC "l'Interview FOOTNC du vendredi", un dossier par semaine qui décrypte en profondeur le football calédonien.


A l'image de Pierre Wajoka, champion de Calédonie dès sa première saison à la tête d'une formation calédonienne, il y a des entraineurs qui ne laissent pas insensibles, des entraineurs qui gagnent partout où ils passent. Jules Wakanumune est de cette trempe là. Ayant fait ses classes dans les catégories de jeunes, puis couvé par Felix Tagawa pendant plusieurs années, l'originaire de la tribu de Ténane (Maré) a pris son envol cette année, en venant compléter le duo d'entraineurs de Mouli Sport, avec Joseph Dinne. Alors qu'il s'attachera l'an prochain à obtenir son BMF, Jules a bien voulu nous recevoir, histoire de revenir sur son parcours, sur la saison de son club Mouli Sport, et sur l'actualité du football calédonien.



Jules, tout d'abord, peux tu revenir un peu sur ton parcours, aussi bien footballistique que personnel ?

Bien évidemment. Tout d'abord, bonjour à tous et merci à FOOTNC de m'inviter à prendre la parole. Je suis donc originaire de la tribu de Ténane à Maré, où j'ai passé le plus gros de ma jeunesse. A cette époque, je jouais à l'Essor de Maré, où j'ai été formé, puis après être venu sur la "capitale", j'ai évolué à l'AS Mont-Dore, en tant que gardien de but. Pour ce qui est de mon parcours de coach, j'ai débuté avec l'AS Mont-Dore en 2016, où j'ai été en charge des U16 durant deux saisons. Puis en 2018, je me suis engagé pour une saison avec les U18 du Dumbea FC, avant de rejoindre Hienghène Sport, où j'ai été pendant deux saisons l'entraineur des gardiens de l'équipe première, ainsi que responsable des U18 puis des U15 du club. Durant ces années, j'ai également pu gouter aux joies des Sélections, puisque j'ai été en charge de la Sélection U16 du Comité Sud en 2016 et 2018 pour les Jeux Inter-Provinciaux (simple adjoint en 2016), et j'ai également occupé la fonction d'entraineur des gardiens pour la Sélection A calédonienne en 2018, sous la direction du Sélectionneur Thierry Sardo.


Jules Wakanumune et Joseph Dinne


Depuis le début de la saison dernière, tu t'es donc engagé avec Mouli Sport en PH Sud. Quel bilan tires tu de votre année ?

Effectivement, après deux saisons à Hienghène Sport, j'ai décidé de relever le "défi" de Mouli Sport. Je me suis donc associé au responsable numéro "un" de l'équipe qui reste Joseph Dinne, qui était arrivé en fin de saison dernière pour aider au maintien du club en PH Sud. En début de saison, nous avons présenté un projet, qui a pour objectif assumé : la remontée du club parmi l'élite calédonien sous deux ans. Ce projet a relancé une certaine dynamique dans le club. Car pour se rendre compte du travail accompli, il faut avant tout regarder d'où l'on est parti. L'an dernier, Mouli Sport n'avait pas réellement de coach et le spectre de la mise en sommeil flottait au-dessus du club. C'était un joueur, à qui je tire mon chapeau d'ailleurs, Jean-Joseph Waho, qui prenait les entraînements. Au final, l'équipe a fini 9ème et a sauvé sa peau de justesse en PH Sud. Pour ce qui est de notre saison 2021, au moment de l'arrêt du championnat à la 14ème journée, nous étions leader. Nous finissons finalement 3ème après le retrait des points liés aux "pénalités arbitrage". Bien évidemment, cet arrêt des compétitions et la décision qu'il n'y ait pas de clubs de PH qui accèdent à la Super Ligue cette année, est très frustrante pour nous, car les joueurs ont fait énormément d'efforts pendant près de 6 mois. Pour autant, nous comprenons. La santé de la population calédonienne reste logiquement la priorité, nous devons donc l'accepter. Il y a beaucoup de positifs à retirer de cette saison, servons nous en pour attaquer 2022 le couteau entre les dents.


Classement PH Sud, sans et avec les "pénalités arbitrages" :


Justement pour 2022, y a-t-il des changements ou des améliorations à prévoir ?

Le chemin parcouru en 2021 est notable, mais il est bien évidemment améliorable. Il ne faut pas se cacher, nous avons perdu 7 points de "pénalités arbitrage", et il ne s'agissait des pénalités qu'à mi-saison. Ces points de pénalités nous auraient fait très mal si nous avions été au terme du championnat. Nous devons donc remédier à cela. De même, nous devons étoffer nos équipes de jeunes. Ainsi, je profite de mon intervention sur FOOTNC pour lancer un appel à tous les sympathisants du club de Mouli Sport. Ce que nous avons créé en une saison, c'est une véritable "famille", et toute personne souhaitant apporter sa pierre à l'édifice du "projet Mouli Sport" a sa place dans cette famille. Pour ma part, comme tu l'as précisé en préambule je vais m'attacher à passer mon BMF.


Liste des participants au BMF pour la saison 2022 (crédit: FCF)


La saison 2021 de Mouli Sport a également été marquée par son élimination en Coupe de Calédonie sur tapis vert, ce qui avait entraîné un "piquet de grève" devant le siège du Comité Provincial Sud de Football et une médiatisation dans les principaux journaux calédoniens. Peux tu nous expliquer ce qu'il s'est passé réellement ?

Pour rappel, il s'agit du match contre Thio Sports comptant pour le 2ème Tour de la Coupe de Calédonie. Match que l'on a remporté sur le terrain à Nouméa 2-0, au terme d'un beau combat puisque Thio Sports était leader de la PH Sud à ce moment là, mais dont nous avons été sanctionnés d'une défaite sur tapis vert pour avoir fait jouer 2 joueurs "mutés hors période" au lieu d'un seul. Nous ne contestons pas notre erreur, bien qu'elle ait été involontaire, puisqu'à cette époque la définition de la Fédération des joueurs "mutés hors période" ne nous avait pas paru claire : nous avions notion que la date des "mutés hors période" avait été repoussée du fait du démarrage en retard des championnats lié au confinement qui avait touché la Calédonie en février-mars 2021. Nous assumons notre part de responsabilité sur ce point là. Mais, ce que nous avons voulu soulever par ce mouvement devant le Comité Sud, ce sont les très nets vices de forme qu'il y a pu y avoir dans cette sanction et qui clairement nous ont fait penser qu'il y avait une certaine impartialité au niveau de nos instances. Pour faire simple, aucune réserve n'a été posé le jour du match. Et lorsque nous avons questionné le club de Thio Sports par rapport à une réserve qu'ils ont finalement posé le mardi par mail, ils nous ont expliqué qu'une personne anonyme, mais certainement bien renseignée, les avait prévenu que nous avions aligné deux joueurs "mutés hors période" selon un listing fédéral. Le silence de nos instances et l'impossibilité de les joindre malgré de nombreux appels ne nous ont pas également aidé dans notre ressenti. Au final, je ne souhaite pas forcément revenir sur cette histoire. Je pense qu'il faut passer à autre chose, et qu'à l'avenir de note côté, nous devons faire attention d'être irréprochables. Mais ce que nous avons voulu pointer du doigt ce jour-là, c'est notre ferme opposition à toutes formes d'impartialité dans le football calédonien. Et nous n'étions pas les seuls d'ailleurs, car d'autres clubs se sont joints à nous lors de ce mouvement. Dans le passé, les impartialités ont déjà fait trop de mal au football calédonien, de nombreux bénévoles ont été poussés à se retirer, dégoûtés du système. Et, un bénévole qui se retire aujourd'hui, ce sont dix jeunes qui n'ont plus d'entraîneurs et qui traineront dans les rues au lieu de venir à l'entrainement. Nous ne devons pas négliger cela. Pour refermer définitivement ce chapitre, nous nous sommes expliqués avec le Comité Sud et nous avons fait table rase. Tout le monde doit aller de l'avant et j'ai toute confiance aujourd'hui en ce que nos instances, aussi bien provinciales que fédérales, sachent être les garantes de ces conditions indispensables à la progression du football calédonien.



L'actualité ces derniers jours c'est la Sélection Calédonienne A, avec une pré-liste de 58 joueurs. Quel est ton ressenti par rapport à cette Sélection ?

Bien, nous avons appris comme tout le monde cette pré-liste de 58 joueurs, ainsi que le nom du nouveau Sélectionneur. Il est certain qu'il y a une petite pointe de déception de notre côté, certains de nos joueurs auraient peut-être pu faire partie de cette pré-sélection (Ibeth Wazone, Dovy Poumeli, Hendry Gelima...). En tant que père, je suis aussi déçu pour mon fils, Georges, qui après plusieurs saisons à Hienghène aurait probablement pu prétendre à faire partie de cette aventure. Ils n'ont peut-être pas bénéficié de l'exposition nécessaire pour que leurs noms ressortent, c'est comme ça. Toujours est-il que nous sommes à 100% derrière la Sélection Cagou et que nous souhaitons bon courage au staff et aux joueurs pour ces quelques mois de préparation en vue des échéances qui les attendent.


Pré-sélection Calédonienne A (crédit : FCF)


Merci Jules. Est-ce que tu voudrais rajouter un petit mot pour la fin ?

Oui, je vais en profiter pour faire passer quelques remerciements.

Tout d'abord, je voudrais remercier Felix Tagawa, à côté de qui j'ai passé de très belles années et auprès de qui j'ai beaucoup appris. Une pensée toute particulière également à notre "papa", Jean-Martin Yentao, qui nous a quitté il y a quelques semaines.

Ensuite, je voudrais tirer un grand coup de chapeau à nos joueurs de Mouli Sport. Ils ont été courageux durant toute cette saison, et leurs efforts finiront par payer. Un merci bien évidemment à notre responsable de l'équipe, Joseph Dinne, qui m'a permis de faire partie de cette aventure, ainsi qu'à notre sponsor principal "Tropic Villas".

Enfin, je voudrais citer une grande dame du bureau de Mouli Sport, Gisèle Matao. Sans son investissement, sa volonté et son soutien, le club de Mouli Sport serait peut-être tombé en sommeil. Un grand merci à elle donc, "Sa ano sa mate".


Mouli Sport et leur nouveau maillot sponsorisé par "Tropic Villas"































1,200 vues