encart%20publicitaire_edited.jpg

L'UNC GAGNE LE "COMBAT" CONTRE L'AS PAITA !



Hier soir, à la "Petite Salle" de Païta se tenait le choc des leaders de la PH Sud Futsal. Invaincues en championnat, et avec toutes les deux un bilan de 5 victoires en 5 matchs, les formations de l'UNC et de l'AS Paita se retrouvaient pour en "découdre". Dans une salle surchauffée par les encouragements des supporters locaux, c'est un vrai combat de tous les instants qui s'est tenu ! Récit..



Un décor digne d'un combat de boxe des années 1980

Pour ceux qui ne sont jamais allés au "petit gymnase" de Païta, on pourrait renommer cette salle, une "salle à l'anglaise", tellement les supporters et spectateurs sont proches du terrain. En effet, règne dans cette salle sans gradin, avec les lignes de touches au mieux à 2 mètres du mur, une atmosphère de "combat" plus que singulière ! Le combat, c'est ce qu'avait probablement promis les joueurs de l'AS Paita à ceux de l'UNC. Même s'il est à noter que le match s'est passé dans un excellent état d'esprit, le respect de l'équipe adverse passe parfois par lui proposer une lutte, une "guerre" de tous les instants. Et les joueurs de Paita ne s'en sont pas privés. Très hargneux dans les duels, ils ont tenu la dragée haute à une équipe de l'UNC venue avec pas moins de 16 joueurs ! 16 joueurs, ce n'est pas du zèle. Bien au contraire, c'est une marque de respect que l'UNC démontre là, en prenant très au sérieux ses matchs de PH Sud, à l'image de leurs récentes larges victoires (43-3 et 37-3). Le décor était donc planté, une petite salle surchauffée par des supporters locaux, une équipe de Paita prête à tout donner pour leur maillot, et une équipe de l'UNC venu s'affirmer en tant que seul leader du championnat.

Et l'ex-champion de Calédonie va très vite se mettre en route. Dès la 3ème minute de jeu, sur une perte de balle des joueurs de Paita, le contre est clinique, et le capitaine Jason Sablan donne déjà l'avantage aux siens. (0-1) Cueillis à froid, les supporters locaux sont alors pris, le temps d'un instant, d'un doute : leurs protégés allaient-ils subir la même loi que les deux derniers adversaires de l'UNC ? Ils vont être heureusement rapidement rassurés. Sur une contre-attaque de classe, digne du "joga bonito" brésilien, avec une remise en talonnade en pleine course, Rocky Saulia égalisait déjà pour les siens ! (1-1) Pas de doute, le combat était bel et bien lancé. Et les locaux ne vont pas se contenter de simples "réponses" à leur adversaire du jour. Ils sont eux aussi tout prêt de prendre l'avantage, mais Yannick Daomet bute sur un excellent Alick Germain. Peut-être pris alors d'un excès de confiance, ils vont néanmoins rapidement de nouveau se faire punir. Comme pour leur rappelait que chaque perte de balle peut être fatale, l'incontournable Jean-Philippe Sele se joue de deux défenseurs d'une feinte de frappe, avant de réussir un génial piqué sous la barre ! (1-2) Paita est au moins prévenu, chaque erreur sera très rapidement sanctionnées, c'est le lot du haut niveau ! Et, ils vont malheureusement pour eux de nouveau le vérifier. Alors qu'ils enchaînent les situations intéressantes sur le but de l'UNC, un 3 contre 2 est mal négocié, et le contre des bleus est lancé. Au bout de l'action, une superbe passe pour Cau Poanoui, qui comme à la parade n'a plus qu'à conclure et donner un petit break d'avance aux siens. (1-3) Dur pour Paita, qui semblait jusque là mettre tous les ingrédients nécessaires pour faire douter l'ogre UNC. Heureusement pour eux, ils n'auront pas trop le temps de gamberger. Comme un symbole, c'est leur capitaine "courage", Steeven M'Boueri qui va raviver la flamme des locaux ! Sur une belle action collective, il devance son adversaire direct et parvient à battre Alick Germain de près, rassurant ainsi les supporters locaux que le match n'est pas terminé ! (2-3) Le match n'est pas encore terminé, pour autant l'excellent trio arbitral, venu de Dumbéa, siffle lui la mi-temps, l'occasion pour tout ce petit beau monde d'aller souffler et se remettre un peu de ces émotions !


Paita aura fièrement défendu ses couleurs !


Un vrai bras de fer !

La deuxième mi-temps reprend comme la première. L'UNC tente d'imposer son jeu de passes au sol, alors que Paita surgit sur chaque perte de balle pour piquer en contre. Autre arme non négligeable des joueurs locaux, leur engagement physique et leur hargne dans les duels ! Ce à quoi l'UNC, pas décidé à se laisser faire, répond par un jeu de passes de plus en plus rapide ! Un vrai bras de fer en somme. Et c'est du côté des visiteurs que ça va payer en premier. Sur une belle action collective, initiée par le toujours très juste JP Sele, J. Sablan élimine son vis-à-vis avec un peu de réussite, pour glisser à Cau Poanoui, qui s'offre là le doublé, et redonne surtout un peu d'avance aux siens ! (2-4) La suite du match ne dépariera pas du scénario initiale. Les locaux se livrant corps et âmes dans la bataille, mettant plusieurs fois à contribution le gardien remplaçant de l'UNC, sans toutefois réussir à tromper son extrême vigilance. L'UNC tentant, pour sa part, de faire jouer son expérience, en prolongeant les temps de possession de balle et en veillant à ne jamais s'exposer aux contres adverses. Ce sont même eux qui se montreront une dernière fois dangereux, mais la frappe de Grégory Waikata ne trouvera que le poteau d'un Mickael Waekossone, à créditer d'un excellent match. Malgré l'extrême débauche d'énergie des locaux et les encouragements de leurs supporters, plus rien ne sera néanmoins marqué. Et, à la grande satisfaction du staff de l'UNC, leurs protégés prennent donc seul la tête de ce championnat de PH Sud Futsal, au dépend de locaux qui, au vu de leur prestation du soir, n'ont probablement pas dit leur dernier mot dans cette compétition !


Les coachs et capitaine de l'UNC auront du trouver les mots à la mi-temps pour ne pas baisser la garde !


LA FEUILLE DE MATCH

Championnat PH Sud Futsal - Journée 7, match en retard

Jeudi 5 novembre 2020, 17h

Gymnase de Paita


AS PAITA - UNC 2-4 (MT : 2-3)

Buts :

Pour AS Paita : S. M'Boueri, R. Saulia

Pour UNC : J. Sablan, JP. Sele, C. Poanoui x2


AS PAITA : Waekossone M, Tidjine J, Latai N, Lamataki B, Bulekotor, MboueriS, Bouteille G (cap), Parau S, Cejo W, Daomet Y, Saulia R, Fochi A.


UNC : Germain Alick, JM Sablan, J Sablan (cap), JP Sele, Wadra N, Waikata G, Bourles A, Gorou P, Thupako W, Poanoui C, Metsan F, Tadou JT, Bessieres G, Sele S, Galinie I.



Jean-Philippe Sele, par sa facilité technique, est un atout majeur de l'UNC


S. M'Boueri, capitaine des Noirs de Paita, allie lui courage et qualités techniques !



281 vues