La "Sélection Cagou de FOOTNC" : Les Coachs !


Après les joueurs, la "Sélection FOOTNC" vous propose aujourd'hui de revenir sur la performance de nos différents coachs du Territoire, au cours de cette première partie de saison. Sans préjugé de leur qualité, c'est surtout leur capacité à tirer le meilleur de leur équipe, au vu de son potentiel initial, qu'y a été jugé. Sans oublier que le championnat calédonien devant potentiellement reprendre ses droits prochainement, les techniciens non cités auront tout le loisir de nous contredire lors de cette fin de saison !


A noter que, comme pour les joueurs, dans un but d'objectivité, cette "Sélection Cagou FOOTNC des coachs" a été concoctée par un ensemble d'observateurs de la Super Ligue, dont un panel d'acteurs même de cette Super Ligue (joueurs, entraineurs).



🔹 Lien vers l’article concernant les Gardiens et Défenseurs : https://www.foot-nc.com/post/la-s%C3%A9lection-cagou-de-footnc-les-gardiens-et-les-d%C3%A9fenseurs


🔹 Lien vers l’article concernant les Milieux de terrains axiaux : https://www.foot-nc.com/post/la-s%C3%A9lection-cagou-de-footnc-les-gardiens-et-les-d%C3%A9fenseurs


🔹 Lien vers l'article concernant les Attaquants : https://www.foot-nc.com/post/la-s%C3%A9lection-cagou-de-footnc-les-ailiers-et-les-attaquants


Les coachs :

Comme dans une remise de récompense, FOOTNC vous propose de découvrir notre "Sélection des coachs" dans un ordre croissant, du cinquième au premier :


▪ 5ème : Alain MOIZAN (AS Magenta) : Après les très nombreux départs de cet été, tout le monde promettaient une "année en enfer", voir la relégation, au club nouméen. Il était donc intéressant de voir comment Alain Moizan, depuis des années habitué à jouer les premiers rôles en Super Ligue, allait s'y prendre dans ce nouveau contexte. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'en est pas trop mal sorti. A la tête d'un effectif où nombreux joueurs n'avaient jamais goûté à l'élite calédonien, il a réussi à tirer le meilleur de ses hommes. Responsabilisant ses cadres (K. Némia, S. Ixoee, M. Makam) et décomplexant les jeunes pousses lancées dans le bain (Kenny Waitreu, Tue Waziarima), la 8ème place des jaunes est tout à son honneur. Il sera intéressant pour le prochain exercice de voir comment l'emblématique club nouméen opère pour retrouver les sommets du football calédonien.


AS Magenta, saison 2021


▪ 4ème : Cédric WEJIEME (SC Ne Drehu) : Les plus fins observateurs le concèderont, malgré sa deuxième place au classement, le bilan du SC Ne Drehu peut paraître mitigé. Fort d'un recrutement flamboyant, à l'image de l'arrivée d'un des tous meilleurs éléments du Championnat calédonien, Nathanaël Hmaen, nombreux voyaient en le dernier finaliste de la Coupe de Calédonie, un potentiel candidat au titre. Malheureusement à l'image de leur défaite assez large dans le match au sommet contre Hienghène Sport (4-1), la marche vers le titre paraît aujourd'hui peut-être encore un peu trop élevée pour les oranges. Néanmoins, tout n'est pas noir, loin de là. Intraitables à domicile en début de saison, et équipe à fort caractère, en témoigne leur 4 victoires sur le score de 1-0, le club du Sud de Lifou continuent sa progression dans la hiérarchie du football calédonien. En construisant pas à pas, Cédric et son staff peuvent logiquement espérer participer à la très enrichissante O'league à plus ou moins court terme.


Le SC Ne Drehu, intraitable à domicile


▪ 3ème : Patrick DIAIKE (AS Mont-Dore) : Le début de saison des rouges et noirs faisait craindre le pire. Après le départ à l'intersaison de nombreux cadres (Cédric Decoire, Jacques Wamytan, Titouan Richard, Jihovany Lolohea), quatre défaites de rang sur les quatre premiers matchs et une dernière place ex-aequo, l'inquiétude pouvait être de mise. Ce qui est certain, c'est que la pression, elle, devait bien être présente à ce moment là sur les épaules du tout nouveau coach mondorien Patrick Diaike, auréolé de son titre dans le championnat U18 fédéral l'année précédente, mais novice sur un banc à ce niveau là. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce dernier a pris le problème par le bon bout : le travail, le travail, le travail. Confirmant "ses" jeunes lancés dans le grand bain (Aldo Teouvet, Ekson Ajapuhnya) et complétant son équipe avec des éléments devenus incontournables (Y. Malakai, Arsène Boawe), le technicien des rouges et noirs a petit à petit vu sa formation remonter au classement, n'accusant qu'une seule défaite (Hienghène Sport) pour 4 victoires sur les 7 derniers matchs. Occupant la 7ème position au moment de la suspension du championnat, il est fort à parier qu'ils parviennent à entrer dans les cinq premiers si ce dernier reprend ses droits d'ici la fin de la saison.


L'AS Mont-Dore 2021 est jeune, mais prometteuse


▪ 2nd : Felix TAGAWA (Hienghène Sport) : Certains diront "avec l'effectif qu'il avait, ce n'est pas un exploit non plus". Il faut néanmoins revenir quelques mois en arrière pour se rendre compte du travail accomplis. Eliminés sèchement dès le premier Tour de la O'League 2020, après avoir pourtant participé à la Coupe du Monde des Clubs l'année précédente, puis battus par Horizon Sport quelques mois après lors de la dernière journée des Playoff de la Super Ligue 2020, ce qui les classait finalement 3ème, un ressort paraissait cassé chez les nordistes. Etait-ce la fin d'une ère ? la fin d'une génération ? Nombreux commençait à se demander si on reverrait de si tôt le grand Hienghène Sport. La réponse n'a pas tardé, et le moins que l'on puisse dire, elle aura été cinglante. Se réfugiant probablement eux aussi dans le travail, les nordistes ont remis les pendules à l'heure cette saison. Quasiment intouchables, ne concédant que deux défaites (SC Ne Drehu, Tiga Sport) et un match nul (AS Magenta) en 18 journées, meilleur attaque et meilleur défense, l'équipe d'un Bertrand Kaï retrouvé a survolé cette première partie de saison de Super Ligue. Si la remise en question des joueurs peut être louable, les mots de coach Tagawa ont assurément été les bons.


Le leader, Hienghène Sport


▪ 1er : Kenjy VENDEGOU (AS Kunie) : Déjà mis en lumière par nos partenaires de la FCF en ce début de semaine, les louanges adressées au jeune coach et à son staff, composé de Luka Douepere et François Louis Marie, ne sont pas usurpées. Accusant un bilan de 7 défaites, 2 nuls et surtout aucune victoire pour leur remontée parmi l'élite lors de la campagne 2020, personne ne s'attendait à voir cette saison les iliens jouer les premiers rôles. Ne se prenant pas pour d'autres, ils ont capitalisé sur leurs points forts : rugueux et disciplinés en défense autour de leur capitaine courage Vincent Vakie, et privilégiant un jeu direct vers des avant-centres incisifs, offensivement. Se classant pour l'heure, 4ème de cette Super Ligue 2021, avec 9 victoires au compteur, ils pourraient être l'inattendu invité de "Play-off", si le championnat se finissait ainsi. Un grand bravo à Kenjy et son staff donc, qui ont réussi ce qu'on demande avant tout aux techniciens : maximiser le potentiel de leur équipe.


Kenjy et son staff peuvent être fiers de leur groupe



(crédit visuel : FCF)






872 vues