encart%20publicitaire_edited.jpg

Le Bilan de la Saison : AS Magenta avec Alain Moizan (coach)

Mis à jour : janv. 28



Les Playoff des Inter-Iles terminées, l'AS Qanono étant devenue la 13ème et dernière équipe qui participera à la Mobil Super Ligue 2021, nous vous proposons de nous replonger dans les "Bilans de fin de saison" des clubs de l'élite calédonien.


Et pour revenir à ces très intéressantes interviews qui de mieux qu'un des acteurs incontournables de notre football calédonien, Monsieur Alain Moizan. Ancien professionnel et international français, il est en charge de l'équipe fanion de l'AS Magenta depuis de nombreuses années. Dans un entretien mené sans langue de bois, mais surtout extrêmement constructif, il est revenu pour nous sur la saison de son équipe, mais également sur sa vision de l'évolution du football calédonien.



Monsieur Moizan, merci d'avoir répondu positivement à notre sollicitation. Rentrons tout de suite dans le vif du sujet. Cette année, l'AS Magenta échoue en demi-finale de le Coupe de Calédonie et ne finit pas dans les deux premiers en Championnat. Doit-on automatiquement parler de "mauvaise" saison ?

Merci pour votre sollicitation. En effet, on peut parler d'une très mauvaise saison. Les raisons sont multiples. La première a été une gestion du calendrier de l'élite calédonien que je décrirais comme "ubuesque", avec 9 matchs joués puis des Play-off improvisés. Je regrette surtout le manque de concertation, de discussion avec les techniciens en charge des équipes, que nous sommes. Secondairement, au niveau de notre groupe, nous avons dû composer avec un effectif décimé par le départ de joueurs majeurs, comme Mickael Tiaou et Gaetan Gope-Iwate, soit notre charnière centrale. C'est ajouté à cela la défection de plusieurs de nos joueurs n'acceptant pas la concurrence, ainsi que les blessures touchant des joueurs indispensables tel que Fonzy Ranchain, opéré du genou, ou Damien Wanapopo, longtemps absent. Enfin, au moment de jouer notre matchs décisif contre Tiga, nous nous sommes retrouvés privés de Jean-Brice Wadriako, Shene Welepane et Jean-Christophe Wajoka, absents ou suspendus. Cela a donc fait beaucoup. Par ailleurs, et même si nous laverons notre linge sale en famille, cette équipe a manqué de technique et surtout d'un véritable esprit de compétiteurs, qui avait toujours caractérisé l'AS Magenta jusqu'alors. L'efficacité offensive et défensive seront également des axes de travail à prioriser sur nos prochains mois ensemble.


Le retour de Fonzy Ranchain devrait faire beaucoup de bien à l'AS Magenta version 2021

L'AS Magenta reste malgré tout un grand du football calédonien. Sur quelles ficelles pensez vous pouvoir jouer pour retrouver les sommets ?

Je pense qu'il n'y a pas quarante chemins. Par rapport à nos défections précédemment citées, il est impératif de se renforcer, c'est une évidence. Il faudra de la qualité, mais également de la quantité, car ça peut aller très vite, on en a fait l'expérience. Ensuite, nous devons beaucoup plus insister sur la préparation physique, sur la prépondérance du jeu collectif et sur l'importance du bloc défensif. Moi qui ait goûté au monde professionnel, je peux vous dire qu'on y travaille beaucoup le jeu défensif. D'une manière générale de toute façon, dans tous les sports collectifs, la priorité c'est la défense.

Ca fait plusieurs années que vous êtes dans le football calédonien, sans parler de votre passé au haut niveau. Quel regard portez vous sur l'évolution du football calédonien ces dernières années ?

Cela fait 12 ans que j'évolue dans le football calédonien. Je ne parlerai pas des difficultés que rencontrent nos dirigeants à la Fédération. C'est toujours facile de critiquer quand on n'est pas aux affaires. Laissons cette nouvelle équipe directive faire ses preuves. Après, en toute honnêteté, et pour revenir à ce que je mentionnais toute à l'heure, la manière de gérer la fin de saison, ne m'a pas plu. Encore une fois, il faut demander l'avis des techniciens. Je ne sais pas si on aurait fait différemment, les Play-off étaient peut-être la formule la plus raisonnable au vu des différentes problématiques rencontrées par les clubs, notamment financières, mais ça serait je pense une bonne avancée de nous mettre au centre des débats, nous les coachs. Le nouveau Président est un ancien joueur, souhaitons nous d'être entendus. Sinon, un autre axe de réflexion, nous sommes en 2021, et les clubs ne peuvent pas donner un petit complément de salaire aux joueurs, comme ça peut se faire ailleurs. Je pense que c'est au niveau fédéral qu'il faut qu'il y ait une réflexion sur ce sujet là, pour faire évoluer notre football vers un football "semi-professionnel". Si on veut avoir de l'ambition, c'est à mon avis, par là que ça passera.


Alain Moizan a les idées. Sera t-il entendu ?

Enfin, même si vous nous avez déjà donné quelques pistes, selon vous, sur quels grands axes pourraient travailler le football calédonien pour continuer sa progression ? La priorité, pour moi, c'est le football des jeunes. Ils ne jouent pas assez. Il faut repenser l'organisation de leurs championnats pour qu'ils jouent le plus possible. Est-il, par exemple, judicieux de faire deux poules de 6 équipes, en sachant pertinemment que une ou deux équipes par poule seront forfaits. Au final, ces jeunes ne joueront que 6 matchs sur l'année, c'est trop peu. Ils s'entraînent mais ne jouent pas assez. Ensuite, il faut insister sur la formation des éducateurs et entraîneurs, mais aussi des arbitres, c'est primordial. Il faut également obliger, en les aidant, les clubs à véritablement se structurer. Enfin, d'autres axes de réflexion pourraient être : l'animation chez les plus jeunes, avec des journées "évènements" chaleureuses, vivantes et animées. On se rappelle de la formule "Karembeu", par exemple. Il faudrait également inciter le public à venir plus nombreux au stade, à travers des annonces de match plus présentes, mais également des animations les jours de match. Voilà pour les grandes lignes sur les quelles le football calédonien pourrait travailler, à mon avis. Après, je suis bien conscient que la gestion du football est complexe ici, en Calédonie. Il faut donc qu'il y ait des objectifs raisonnables et s'y tenir, avec encore une fois, et j'insiste, une priorité pour le football des jeunes.



Alain MOIZAN

né le 18/11/1953 à Saint-Louis (Sénégal)

Parcours joueur : AS Monaco, Ol. Lyonnais, AS Saint-Etienne, SEC Bastia, AS Cannes

Sélections en Equipe de France : 7

Palmarès : Champion de France (AS Monaco 1978), Coupe de France (1980)

Parcours entraineurs : (entre autres) Sélection Mali (2004), Sélection Mauritanie (2008), AS Magenta (depuis 2008)

Sélectionneur Nouvelle-Calédonie (2012-2013)

Palmarès : Champion de Calédonie (7 fois), Coupe de Calédonie (4 fois)


Alain Moizan sous le maillot de l'Equipe de France



Résultats de l'AS Magenta durant la saison 2020 :


Mobil Super Ligue :

As Magenta - As Kunie : 6-0 (Hmaen N x2, Wajoka JC x2, Jeno J + NC)

Tiga Sport - As Magenta : 1-2 (Jeno J x2)

As Magenta - Hienghène Sport : 3-2 (Hmaen N x2, Wélépane S)

As Mont-Dore - As Magenta : 3-3 (Wajoka JC, Ranchain F, Jeno J)

Horizon Patho - As Magenta : 2-1 (Poaméno W)

As Magenta - As Lossi : 1-1 (Jeno J)

As Wetr - As Magenta : 0-1 (Welepane S)

As Magenta - Js Baco : 7-1

As Magenta - Sc Ne Drehu : 1-1 (Nemia K)

Play-off :

As Magenta - Horizon Patho : 1-1

As Magenta - Hienghène Sport : 2-2

As Magenta - Tiga Sport : 0-2


Coupe de Calédonie :

16ème : Essor de Mare - As Magenta : 1-3

8ème : CA Saint-Louis - As Magenta : 1-3

Quart : RC Poindimie - As Magenta : 0-7

Demie : As Magenta - Hienghène Sport : 2-3 (ap. prolongations)



Classement Final Phase Régulière Mobil Super Ligue 2020 :


Attention, une bête n'est jamais aussi dangereuse que lorsqu'elle est blessée. L'AS Magenta nous donne rendez-vous en 2021 !



1,128 vues