top of page
encart%20publicitaire_edited.jpg

Sélection U17 : Des Cagous tout proche d'accrocher les favoris Néo-Zélandais ! (FOOTNC)

Dernière mise à jour : 17 janv.


Les U17 Cagous faisaient leur entrée hier après-midi dans le Championnat OFC U17 qualificatif pour la Coupe du Monde U17 au Pérou en fin d'année 2023. Au terme d'un match à rebondissement, les protégés du néo-Sélectionneur Léonardo Lopez (aussi coach de Tiga Sport) se sont inclinés 3-2 contre les favoris de la compétition, la Nouvelle-Zélande. Une défaite qui ne rapporte malgré tout qu'un point aux jeunes cagous, mais qui est encourageante pour la suite. FOOTNC vous décrypte ce premier match.


 

Léonardo Lopez, nouveau Sélectionneur, impose sa patte

Chaque entraineur a sa tactique favorite, il parait évident aujourd'hui que l'entraineur du champion en titre Tiga Sport, Léonardo Lopez, tient la sienne, avec son 5-2-3 (ou 3-4-3, chacun se fera son idée). Permettant un pressing très haut sur l'adversaire, les jeunes Cagous ont longtemps réussi à contenir leur adversaire du jour dans son camp, virant même en tête à la mi-temps au nombre de tirs au but, 9 contre 5. Les conditions climatiques très difficiles de la première mi-temps aura également gêné les Néo-Zélandais.


Des Cagous présents physiquement !

Si les Néo-Zelandais ont pu paraître un ton au-dessus dans la conservation de balle, et la volonté d'évoluer par un jeu au sol, les jeunes calédoniens ont longtemps réussi à rivaliser avec leur adversaire du jour grâce à des qualités athlétiques notables, à l'image d'un Ronald Nganyane, du Paita FC, gagnant son duel physique avant d'égaliser à la demi-heure de jeu. La défense axiale composée de Wadria Hanye, Timotei Zeter et Gregory Diko, sera également longtemps resté impériale.


A l'image de Joseph Hnaissilin, les Cagoux ont su répondre présents (crédit: OFC)


Un brin de naïveté coûte l'exploit aux Cagous

A l'heure de jeu, alors que le capitaine du jour Joseph Hnaissilin donnait l'avantage aux Cagous sur un pénalty obtenu par l'intenable Nolhann Alebate, tous les espoirs étaient permis. Malheureusement, dans la minute qui aura suivi, les Cagous concédaient à leur tour un pénalty, sévère mais logique, pour un pied haut dans la surface de réparation. Une égalisation qui sera suivie quelques minutes plus tard par une 3ème but Néo-Zelandais alors que certains Cagous s'étaient arrêtés de jouer, l'un des leur étant au sol. Un apprentissage cruel donc, mais dont il faudra en retenir les leçons.


Nolhann Alebate, futur grand !

On avait entendu pour la première fois son nom en 2022, après que ce dernier soit allé à un rassemblement de la Sélection des DOM-TOM à Clairefontaine. On peut dire que ce mercredi 11 janvier 2023, ce dernier aura commencé à confirmer tous les espoirs placés en lui. Virevoltant, et mettant dans les plus grandes difficultés Marley Leuluai, le capitaine néo-zélandais, le numéro 10 cagous aura fini par obtenir le pénalty qui aurait pu donner la victoire aux Calédoniens. Sorti à 15 minutes de la fin, on est déjà pressé de le revoir contre les Samoans Américains, mardi prochain.


Ne pas se méprendre, c'est bien Nolhann Alebate qui a mis en difficulté l'arrière-garde kiwi (crédit : OFC)

Prochain match des Cagous, mardi 17 janvier (crédit : OFC)


282 vues
bottom of page