encart%20publicitaire_edited.jpg

Suite de La "Sélection" de Thierry SARDO - Les milieux et attaquants

Mis à jour : janv. 21



Durant la trêve estivale, FOOTNC vous propose de retrouver chaque semaine des interviews d'acteurs de notre football calédonien. La semaine dernière, le très apprécié Thierry Sardo nous faisait le plaisir de nous dévoiler la première partie de "Sa sélection". En choisissant 23 joueurs parmi tous ceux qu'il a entrainé en Nouvelle-Calédonie, il rappelle ainsi quel beau vivier de joueurs talentueux possède notre Territoire ! Voici donc la suite de "Sa sélection", avec les milieux de terrain et attaquants.



Thierry Sardo : "Avant de commencer, juste un mot pour passer un petit bonjour, et pour dire que j'ai croisé tellement de bons joueurs en Calédonie, qu'il n'est pas forcément facile de choisir. Mais bon, c'est quand même le rôle du Sélectionneur ! (rire)"



LES MILIEUX DE TERRAIN :


WAKANUMUNE Joel (milieu axial)

"Le taulier". Infatigable ratisseur de ballon, je me suis appuyé sur lui dès que j’ai été en charge de la Sélection A calédonienne. C'est un capitaine écouté et respecté. Je l’ai également entraîné avec Tiga Sport, en 2017. C’était un véritable bonheur pour l’entraîneur que j’étais. Je pense d'ailleurs que le titre de Tiga cette année est une juste récompense pour le joueur qu'il est.


Ici sous le maillot de la Sélection, Joel, un infatigable récupérateur de ballon


SANSOT Cédric (milieu axial)

Je ne surprendrai personne en sélectionnant Cédric, tellement il est régulier depuis pas mal d'années au plus haut niveau calédonien. C'est un véritable métronome au milieu du terrain. Malgré son gabarit, il a un très gros volume de jeu. Il est bien évidemment remarqué à juste titre pour son jeu de tête, qui avec du jeu long donne une vraie alternative de jeu à l'équipe. Enfin, il n'est pas maladroit non plus des pieds ! Il est capable sur une passe de casser des lignes, ce qui en fait donc un joueur très complet.


SIMANE Didier (milieu axial)

Didier est un joueur qui sait à peu près tout faire au milieu. Il est très à l’aise à la récupération, où il y met beaucoup d'agressivité. Mais il est aussi capable de faire le jeu, avec des belles transversales de 40 mètres notamment. Quand je l'ai eu, il était encore assez jeune, mais je n'avais pas hésité à l'emmener aux Jeux du Pacifique, en 2019. Il avait d'ailleurs été très important dans la rotation avec Joel (Wakanumune) et Cédric (Sansot).


ZEOULA César (meneur de jeu)

On n'a peu de joueurs professionnels sélectionnables en Calédonie, alors qu'en on en a un, on ne s'en prive pas ! César était un vrai régal techniquement, d'où son positionnement en meneur de jeu. Il pouvait également évoluer un cran plus haut, en "9 et demi", avec une belle adresse devant le but. Enfin, il était bien évidemment très adroit sur coup de pied arrêtés. Bref, une vrai aubaine, un joueur que tout les entraineurs voudraient dans leur équipe !


César Zeoula sous le maillot de Laval, en Ligue 2


DECOIRE Cédric (milieu de côté)

Et non je ne me suis pas trompé ! C'est bien en milieu offensif ou sur le coté droit, que je sélectionnerais Cédric. Il a une très grosse activité. Très accrocheur, il est souvent le premier défenseur à la perte de balle. Un vrai plaisir pour un coach. Il a également une qualité de passe au-dessus de la moyenne. Il était de l'équipe vainqueur des Jeux du Pacifique, en 2015, avec les U23.


HMAEN Nathanael (milieu de côté)

Nathanael a un superbe pied gauche, qu'il préfère le plus souvent utilisé en pied inversé, côté droit. Personnellement, je l'utilisais surtout comme un joueur de couloir, mais c'est à noter qu'il a également un très bon jeu de tête ! En témoigne les quelques buts qu'il a mis en Super Ligue, ou encore contre Hienghène cette année en Demi-finale de Coupe de Calédonie. Je l'aurai, finalement, pas mal entraîné, puisque je l'ai eu à Lossi, Tiga, en Sélection U23 et en Sélection A ! Lui aussi faisait parti des vainqueurs des Jeux du Pacifique en 2015, avec les U23.


DAHITE Brice (milieu de côté)

Joueur qu'on aura peu vu sur les terrains cette année, et pourtant le peu qu'on l'aura vu, il aura été bon. Pour moi, c'est un des plus doués de sa génération. Il a une superbe technique. Il est capable d'évoluer dans les deux couloirs du milieu, avec une grosse activité en prime. Enfin, pour couronné le tout, il est très adroit devant le but.


Thierry Sardo n'est pas prêt d'oublier le joueur que peut être Brice Dahite


KAYARA Roy (milieu de côté)

Le poste de Roy suscitera toujours le débat, probablement lié à ses qualités hors-normes. Il fait partie des meilleurs joueurs calédoniens que j'ai pu entraîner. En sélection, je préférais l’utiliser sur un côté, où pour moi il est le meilleur. Il était d'ailleurs capable d'évoluer aussi bien à droite qu'à gauche, avec une belle qualité de centre à droite, et une capacité de percussion à gauche. Très impressionnant également par sa facilité à faire des transversales de plus de 40 mètres !



LES ATTAQUANTS :


KAI Bertrand

Que dire sur Bertrand, meilleur buteur du Championnat plusieurs saisons d’affilée. Je pense que c'est un vrai exemple pour toute une génération de jeunes footballeurs calédoniens, car en dehors d'être un vrai buteur, Bertrand ne rechigne jamais à travailler pour son équipe, étant toujours exemplaire. Pour l'anecdote, après les matchs de Qualification pour la Coupe du Monde en 2017, je lui avais expliqué que s'il était encore performant et qu'aucun attaquant ne sortait du lot d’ici là, je ne me priverai pas de le reprendre pour les Jeux du Pacifique en 2019. Et, c’est ce qu'il s’est passé. Le poids des années n’a pas d'emprise sur lui.


SAIKO Jean Philippe

"L’attaquant de pointe", au sens propre du terme. Jean-Philippe est un vrai buteur, comme pouvait l'être Bertrand. Il a d'ailleurs fini meilleur buteur des Jeux du Pacifique en 2019. Jean-Philippe est constamment attiré vers le but, et doté d'une grosse frappe de balle. Il ne vaut donc mieux pas lui laisser trop de munitions ! En 2019, il a fait une super saison en Nouvelle Zélande avec Tasman United. J’étais très souvent en contact avec son coach, qui était vraiment heureux de l’avoir dans son effectif. Je pense d'ailleurs que, comme Roy quelques temps avant lui, il a certainement ouvert la voie à d’autres calédoniens.


Jean-Philippe Saiko sous les couleurs de Tasman United (NZ)


SELE Richard

Richard rentre logiquement dans ma Sélection. Il l'a encore prouvé cette année avec Tiga, il reste un joueur au-dessus du lot. Gaucher très habile dans les petits espaces, il est capable de joueur à tous les postes de l’attaque. Et, lui aussi, est exemplaire. Capable de se mettre au service de l’équipe, il n'hésite pas à être le premier défenseur à la perte de balle.


ROINE Amy

Amy était "le joueur qui monte", lorsque j'avais en charge la Sélection. C’est un joueur en constante progression qui marque beaucoup de buts. Il évolue la plupart du temps sur les côtés, où il sait attaquer mais aussi défendre. Mais, je pense qu'il peut également être très bon en pointe. C'est d'ailleurs à ce poste là que je l'avais lancé en Sélection, en amical contre le Vanuatu. Et, il ne m'avait pas fait trop mentir, puisqu'il avait inscrit deux buts en deux matchs ! Au final, seul petit regret que j'aurai eu avec lui, c'est de ne pas l'avoir eu plus souvent sous mes ordres. En 2019, je ne l'avais finalement pas sélectionné. Il s’était blessé au genou en début de saison en O'League avec Hienghène, et après avis du staff médical, nous n'étions pas certains de son rétablissement à 100 %. Au vu de ses qualités, ce n'est surement que partie remise pour Amy.


GOPE FENEPEJ Georges

On garde le meilleur pour la fin ? Je ne sais pas. Mais que dire de Georges. Un joueur "pro" sur le bout des ongles, même quand il est venu en Sélection. C'était vraiment un exemple pour tous les autres joueurs. Le monde professionnel, c'est un autre monde, et ça fait parfois du bien de l'observer d'un peu plus proche. Georges fait d'ailleurs une belle carrière en métropole. Au niveau de ses qualités, c'est un joueur très technique et très rapide. Mon seul regret : n'avoir pu l’utiliser que seulement deux fois sur les 25 matchs que j’aurai dirigé en tant que sélectionneur. C’est dommage, car à chaque fois qu'il était là, il nous a apporté un vrai plus.


Georges Gope Fenepej, un professionnel qui garde le sourire



Interview Thierry SARDO :


FOOTNC : Merci pour cette superbe Sélection Thierry, finalement le plus dur sera sûrement de décider qui mettre sur le terrain ! C'est la fin de la saison pour nous ici en Calédonie, tu as pu suivre son dénouement depuis la métropole un petit peu ?

Oui, bien évidemment, j'ai suivi ça. Les Playoff ont été très serrés, puisque sur la dernière journée tout le monde pouvait encore prétendre aux deux premières places. Je suis très heureux pour Tiga, que je félicite. Pour faire un peu l'historique, en 2014, lorsque je m'étais engagé avec les rouges et blancs (Tiga Sport) à mi-saison, on était dernier. On s'était finalement sauvé de justesse. Ca permet de mieux visualiser le chemin parcouru par ce club depuis. Bravo donc aux dirigeants de Tiga d'avoir su monter un projet ambitieux, avec un beau recrutement. Pour ce qui est des autres équipes, Horizon Patho est "la" belle surprise de cette année. Plus largement, je relèverais la montée en puissance des clubs des îles cette saison, avec la deuxième place de Patho et la Finale de Coupe de Calédonie de Ne Drehu. Ca veut dire que le football calédonien évolue partout, c'est une bonne chose. Un petit mot aussi sur l'AS Magenta et Hienghène Sport, qui mine de rien cette année encore étaient dans le coup jusqu'à la dernière journée. Même s'ils sont les "déçus" de ces Playoff, il ne faut pas en oublier leur incroyable régularité depuis plusieurs années. Je pense que ça ne fait d'ailleurs aucun doute qu'ils vont savoir rebondir la saison prochaine. Je pense également que c'est une très bonne chose qu'ils aient encore plus de concurrence, et ils vont probablement en être les premiers satisfaits. L'adversité rend plus fort et il n'y a aucun doute que c'est tout le football calédonien qui va automatiquement en tirer bénéfice.


FOOTNC : Un petit mot pour la fin et pour cette nouvelle année qui arrive ?

Bien évidemment ! Je souhaite mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année aux calédoniens. Je pense à toutes ces belles rencontres que j'ai pu faire sur le caillou durant mes années passées sur le Territoire. Une pensée particulière à tous les joueurs, dirigeants et acteurs du football et du sport en général que j'ai pu côtoyer. Que cette année 2021 soit meilleure que 2020, que les frontières reouvrent et que j'ai la chance d'en revoir certains ici en métropole. Prenez soin de vous et de vos familles. "Pace e salute per tuttu l'annu. Basgi a tutti" (ma langue maternelle : le Corse). Je vous laisse traduire ! ;)


FOOTNC dit encoe un très grand Merci à Thierry pour cette superbe interview.



1,285 vues