encart%20publicitaire_edited.jpg

Super Ligue : Tiga Sport se rebelle et entretient l'espoir ! (résumé de match)



Ce samedi, Tiga Sport est passé tout près de la catastrophe. Une semaine après avoir été défait sévèrement par Hienghène Sport dans le match au sommet de la 13ème Journée, il était intéressant de voir comment aller réagir la formation de Pierre Wajoka. Le moins que l'on puisse dire, est qu'ils ont frôlé le KO. Heureusement pour eux, au terme d'une deuxième mi-temps d'haute volée, les blancs et rouges s'en sont sortis et entretiennent ainsi l'espoir d'un retour dans ce championnat.



Tiga Sport ne repond plus

Une semaine après avoir été sévèrement battu par Hienghène Sport, l'opposition de ce samedi contre l'AS Magenta avait tout du match piège pour les hommes de Pierre Wajoka. Et, ça n'a pas tardé a très rapidement se vérifier. Accusant de nombreuses absences au coup d'envoi, les blancs et rouges ont semblé perdu en première mi-temps. Manquant de cohésion et de liant dans le jeu, usant un peu trop systématiquement de jeu long, les coéquipiers de Lues Waya vont très rapidement se faire punir par une formation de l'AS Magenta bien en place et appliquée. C'est l'inévitable Kevin Nemia, bien servi par Nicolas Devillers, qui n'a donc aucun mal à tromper Jean-Paul Tupaissi dès la 13ème minute de jeu (0-1). Tiga tente bien de réagir par l'intermédiaire de Titouan Richard, mais celui-ci est repris in extremis (et à la limite de la régularité) par la défense des blancs. Au contraire, ce sont les hommes d'Alain Moizan qui vont finir par enfoncer un peu plus le clou dans cette première mi-temps. Tout d'abord par Nicolas Foubert, qui après avoir manqué l'immanquable, reprenait victorieusement un centre au cordeau de Kevin Nemia (0-2) Puis par Nemia Nemia, très remuant dans ce premier acte, qui concluait de la tête une offrande de Nicolas Devillers. (0-3). 3-0 à la mi-temps en faveur de l'AS Magenta, peu auraient parié dessus au coup d'envoi, et pourtant ce score ne souffre d'aucune contestation possible tellement les rouges et blancs ont semblé avoir quasiment renoncé dans ce premier acte.


Tout rigolait en première mi-temps pour l'AS Magenta


Tiga se retrouve une âme !

Le plus marquant en première période chez les blancs et rouges a sûrement été ce manque de cohésion, ce manque d'unité entre les joueurs. Pierre Wajoka a dû trouver les mots juste à la mi-temps, car dès le début du second acte, c'est une toute autre impression que donne les coéquipiers de Jean-Brice Wadriako. Et c'est d'ailleurs ce dernier, comme un symbole d'exemplarité, qui va très vite sonner la révolte. La deuxième mi-temps n'a à peine repris que depuis 2 minutes que déjà sur un ballon repoussé, le défenseur central repassé latéral à la mi-temps catapulte avec rage le cuir dans les filets adverses (1-3). De son côté Magenta semble devenir petit à petit perde son jeu et se montre de plus en plus nerveux, en témoigne les contestations qui s'accumulent. Ils vont même finir par commettre l'irréparable. Martin Makam, pourtant un des tout meilleurs défenseurs du championnat depuis le début de saison, perd de sa concentration et est coupable de deux fautes grossières en moins de 10 minutes. Il reste 25 minutes à jouer, et voilà que Magenta se retrouve désormais à devoir jouer à 10. Il ne leur en fallait malheureusement pas plus pour perdre encore un peu plus le fil de leur match. Ne sachant pas s'ils doivent continuer à jouer leur jeu, ou alors se cantonner à ne faire que défendre, les pertes de balle se multiplient chez les blancs. Et combiné à l'apport intéressant du banc du champion en titre, et notamment celle de Pierre Iekawe, très en en vue, ils vont d'abord concéder la réduction du score à 15 minutes de la fin par David Bearune (2-3). Avant de voir les rouges et blancs revenir à hauteur dans les toutt derniers instants du match sur une tête de Willy Welepane (3-3). Cruel pour l'AS Magenta, mais pas illogique au vu de la jeunesse de leur effectif, ce match nul maintient probablement encore en vie le champion en titre Tiga Sport dans sa quette de course au titre. Nul doute pour autant qu'ils ne devront pas récidiver de nouvelles premières mi-temps de ce type.


L'homme du match : Pierre Wajoka (coach Tiga Sport)

Difficile de ressortir un homme du match, tellement les blancs et rouges seront passés à côté en première mi-temps, et de même pour les joueurs d'Alain Moizan en deuxième. On pourrait néanmoins relever l'impact qu'a pu avoir Pierre Wajoka sur ce match. A la mi-temps, personne ne voyait revenir le champion en titre dans la partie, perdant ainsi probablement tout espoir de titre. Personne ne saura ce qu'il a pu dire à ses joueurs à la pause, mais ce qui est certain, c'est qu'il a réussi à en refaire une équipe. A noter également son très bon coaching avec les entrées de Pierre Iekawe et Kevin Hnalaine, tout deux passeurs sur le 2ème et 3ème but. Il devra néanmoins retrouver la formule, et vite, pour que son équipe ne réitère pas de tel début de rencontre.


Jean-Brice Wadriako aura sonné la révolte chez les rouges !



LA FEUILLE DE MATCH

Super Ligue - 14ème journée

Samedi 17 juillet 2021, 16h

Terrain herbe, Stade Numa Daly


TIGA SPORT - AS MAGENTA : 3-3 (MT : 0-3)

Buts : JB Wadriako (47èm), D. Bearune ( 76èm), W. Welepane (88èm) pour Tiga; K. Nemia (13ème), N. Foubert (29èm), N. Nemia (43èm) pour Magenta


TIGA SPORT : JP Tupaissi - A. Malla, D. Wadra, W. Welepane, JB Wadriako, P. Bako, P. Wadrohnu, R. Uregei (cap), D. Bearune, T. Richard, L. Waya

Remplaçants : S. Welepane, H. Wawalahae, K. Hnalaine, C. Waimadra, P. Iekawe.

Entraineur : Pierre Wajoka


AS MAGENTA : S. Ixoee - W. Waunie, C. Guinaudeau, M. Makam, JB Caroine, K. Waitreu, A. R. Waia, N. Devillers, N. Foubert, N. Nemia, K. Nemia (cap)

Remplaçants : J. Latoupie, E. Kervoelen, D. Wanesse, J. Waunie, J. Brunet.

Entraineur : Alain Moizan


Il va falloir trouver les solutions pour Pierre Wajoka, et vite !




343 vues