encart%20publicitaire_edited.jpg

Yohan BAKO, la Résurrection

Mis à jour : avr. 1


Nous nous en souvenons tous. C'était en 2014. Cette image d'un arbitre les quatre fers en l'air aura marqué la dernière décennie du football calédonien. Elle aura également, à jamais, marqué la vie de Yohan Bako dit "Babaz". Après son frère la semaine dernière, il nous fait à son tour, aujourd'hui, l'honneur de venir discuter un peu avec nous de cet épisode douloureux, de ses 5 ans de suspension et, enfin, de son retour sur les terrains. 



Babaz, tout d'abord merci de nous recevoir. Tu as donc finalement préféré le football à la boxe ? (rire)

Ahah, t'es bête ! Et commence pas, sinon je t'en mets un à toi aussi de coup de pieds ! (rire) Non, c'est un réel plaisir de répondre à ton invitation. 


Avant de revenir plus en détails sur cet épisode douloureux, rappelle nous un peu ton parcours footballistique.

Et bien, ce qu'on peut dire, c'est que j'ai eu un peu la bougeotte ! (décidément c'est de famille !) Tout petit, j'ai commencé à l'AS Magenta, puis j'ai rapidement pris la direction de Gaitcha. En minimes, j'ai fait un court passage par Wetr, puis je suis revenu à Gaitcha en senior, avant... de partir à Lossi 1 ou 2 saisons, puis de revenir encore à Gaitcha! Tu me suis ?! (rire) 

Puis il y a eu la suspension, et là je suis depuis l'an dernier à Wetr. 


On en arrive donc à cet après-midi du "16 août 2014". Qu'est-ce qui se passe ? Tu t'en rappelles bien ? 

Bien sûre que je m'en rappelle ! J'ai eu le temps d'y repenser et repenser. 

On jouait contre l'AS Magenta, un après-midi d'août, sous une forte chaleur. Au bout de 20 minutes de jeu on perdait déjà 2-0. Il y a un premier duel avec Cedric Sansot, à la tête. Oui, ça peut paraître bizarre ! (rire) On retombe mal et l'arbitre me met un premier carton jaune pour un "coup de coude" au sol, ce qui était totalement involontaire. Quelques instants plus tard, alors qu'on commençait à revenir petit à petit dans le match, un joueur de Magenta tacle dangereusement et à retardement notre défenseur central, Damien Wanapopo, ce que l'arbitre ne sanctionne pas. Je lui fais remarquer, et là il me sort le deuxième carton jaune, synonyme d'expulsion. Sur le coup, je pense que se mélange beaucoup de frustration, un sentiment d'injustice, et je vois rouge.. 


Et ensuite ? 

La suite, tout le monde ne la connaît pas je pense. C'est la police qui t'attend à la sortie du vestiaire, la garde-à-vue jusqu'à midi le lendemain, un jugement, 8 ans de suspension initialement (rapportée à 5, avec 3 ans de sursis) et surtout beaucoup de critiques de toute part. Vraiment pas facile à vivre à l'époque, pour un garçon de 24 ans que j'étais. Même si je comprends bien sûre complètement la réaction des gens. 


As tu recroisé l'arbitre ? Lui en veux tu encore aujourd'hui ? 

Bien sûre que je l'ai recroisé ! On est pote maintenant ! (rire) Et non je ne lui en veux pas. 

Si tu veux même tout savoir, c'est lui qui a arbitré mon match de retour sur les terrains ! 


Un geste d'attaquant, mais pas au bon endroit.

Venons-en du coup à ce retour sur les terrains. "Enfin, la lumière", non ? C'était contre qui ? Raconte nous ce que tu ressens quand tu repénètres pour la première fois sur la pelouse. 

(Avec pas mal d'émotion) C'était incroyable oui. C'était contre Tiga Sport, à Numa Daly, en quart de finale de Coupe de Calédonie. J'avais été faire un petit geste à l'arbitre avant le match, pour lui expliquer que c'était mon match de retour. J'étais remplaçant, puis à 20 minutes de la fin, le coach me fait signe. Là, je rentre sur le terrain, j'entends tout le public qui siffle, qui crie. C'est une émotion énorme, même quand je t'en reparle encore aujourd'hui. Finalement, le match va jusqu'aux tir-au-buts, puis on se qualifie. 

Pour conclure sur cet épisode, qu'est-ce que tu en retiens aujourd'hui ? 

J'en retiens que ça ne doit jamais arriver ! Même si c'est plus facile à dire aujourd'hui, avec le recul. Mais j'ai quand même perdu 5 ans de football. Ca te laisse bien le temps de réfléchir et de regretter ton geste ! (rire) 

Au final, ça fait 2 ans que tu as repris avec l'AS Wetr, comment vois tu votre début de saison? Quelles sont les ambitions ?

On a un bon groupe. On fait de bons matchs, mais on est pas payé, comme contre Tiga. Mais, on ne désespère pas. On s'était dit qu'on allait essayer de jouer les premiers rôles cette année. On veut continuer à y croire, c'est pas fini ! 

(l'interview a été faite avant la belle victoire de l'AS Wetr contre l'AS Mont-Dore, qui a dû ravir Babaz!)


Un avis justement sur le favori pour le titre en Mobil Super Ligue ?

Le championnat va être très serré. Mais, honnêtement, l'équipe qui me fait la plus grosse impression quand je la vois jouer c'est l'AS Magenta. 

Malgré ces souvenirs un peu douloureux, finissons sur une bonne note ! Raconte nous ton meilleur souvenir sur les terrains. 

Je dirais la victoire en Finale de Coupe de Calédonie contre l'AS Magenta en 2011, 2-0. C'était la première fois que le FC Gaitcha gagnait la Coupe de Calédonie, donc pas mal de fierté sur le coup !

Mais j'ai aussi un second très bon souvenir ! C'est mon but décisif pour la victoire contre l'AS Lossi en 2013. Je suis remplaçant, je rentre et je marque le 3-2, d'un match qui nous ouvre les portes du titre de champion! Mais, sur la célébration du but, j'enlève mon maillot et je prends un deuxième carton jaune, (encore) synonyme d'expulsion! T'as encore les images sur internet ! La honte. Du coup, ça restera que mon deuxième meilleur souvenir ! (rire) 



Finale Coupe de Calédonie 2011 : Le look était différent, mais le talent déjà bien présent !



Tu nous as bien régalé Babazou, mais dis nous en encore un peu plus sur qui tu es ! 


- Ta première qualité (après le high-kick bien sûre! rire) ?

Honnêtement, je serais pas te dire ! 

T'inquiète pas, ça c'est quand on en a trop ! 


- Ton plus gros défaut ?

Je dirais "Haïr la défaite" 

Décidément, c'est de famille ! 


- Ton plat préféré ?

Le Bougna poulet ! 

De Icica Pawawi ?? (on lui fait un peu de pub, ça lui fera plaisir ! rire) 


- La musique que tu voudrais faire découvrir aux jeunes ? 

Le Nouvel album de Edou !

Ok, je connais pas. Mais, je vais me mettre à la page ! (rire)


- Ton club de cœur ?

Le Paris Saint Germain !


- Ton joueur préféré ?

Je dirais Di Maria et le petit milieu de terrain du PSG aussi, Gueye ! 

Ca ferait un drôle de mélange, mais pourquoi pas ! (rire) 


- Enfin, plutôt FC Gaitcha ou AS Wetr ? (fait gaffe, tu risques encore la suspension là ! rire) Wetr ! Mais le cœur il est quand même un peu à Gaitcha ;)


Super, merci Babazou pour ce moment !



Enfin "libéré", Babaz compte bien tirer Wetr vers les sommets ! (crédit Photo: Alain Vartane)








1,414 vues